Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Vends site live cam érotique" à Besançon, la (mauvaise) blague d'un internaute sur Le Bon Coin

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu
Besançon, France

Jusqu'à ce jeudi matin, les internautes du site de petites annonces le Bon Coin ont pu apercevoir une publication pour le moins étonnante. Elle décrit la vente d'une entreprise spécialisée en webcam érotiques à Besançon. L'annonce était bel et bien en ligne mais c'était une blague.

 Sur le site internet Leboncoin.fr, un internaute a posté une fausse annonce dans laquelle il met en vente un local appartenant à un site de webcam érotique à Besançon.
Sur le site internet Leboncoin.fr, un internaute a posté une fausse annonce dans laquelle il met en vente un local appartenant à un site de webcam érotique à Besançon. © Radio France - Capture d'écran Leboncoin.fr

L'annonce a été publiée en bonne et due forme sur le site de petites annonces, Le Bon Coin, mardi 25 avril. "Vends site live cam érotique", pouvait-on lire sur le site de vente entre particuliers. La publication, sans photo, était très détaillée. "Plateforme avec modèles en activité et contenu supplémentaire à la demande. Compte Facebook, Twitter et blog perso dynamique. Cède les fichiers hôtesses, les studios et clients." Le petit rigolo est même allé plus loin dans la description. "Frais de fonctionnement à l’année inférieurs à 2.000 euros, gérable sans connaissances particulières". Prix de vente estimé : 40.000 euros. "Pas sérieux s'abstenir."

La blague a fait sourire les internautes qui ont consulté le site. Beaucoup moins la personne présentée comme le propriétaire. "J'en ai marre, annonce d'emblée Régis, la personne référencée à côté de l'annonce avec son numéro de téléphone portable. Vous êtes le deuxième à m'appeler pour cette annonce. J'ai déjà contacté Le Bon Coin pour retirer mon numéro de téléphone."

Le site internet a rapidement réagi. Jeudi, en début d'après-midi, il était déjà impossible de consulter cette annonce.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess