Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le Verdon-sur-Mer : sur son paddle, il rallie la mer Méditerranée à l’Océan Atlantique

Par

Parti en paddle début août de Sète, dans l'Hérault, Bastien Fleury est arrivé ce lundi à la Pointe de Grave près du Verdon-sur-mer en Gironde. Un défi réalisé en collaboration avec une association qui lutte contre la pollution en mer. Le jeune militaire a collecté plus d'une centaine de bouteilles.

Bastien Fleury a parcouru 610 km en deux semaines. Bastien Fleury a parcouru 610 km en deux semaines.
Bastien Fleury a parcouru 610 km en deux semaines. © Radio France - Mathilde Loeuille

Il a parcouru 610 km en deux semaines... et ça y est, Bastien Fleury donne les derniers coups de pagaie. Le voilà dans le port de la Pointe de Grave, au Verdon-sur-Mer. Il a plusieurs blessures aux orteils et se sent fatigué : "Je suis content que ce soit fini, j'ai bien mérité une bière ce soir !"

Publicité
Logo France Bleu

Le jeune militaire de 32 ans, chasseur alpin à Annecy, s'est lancé le 9 août dans son périple : "Je suis parti juste en face de Sète, dans l'embouchure du Canal du Midi. Ensuite tout le Canal du Midi, le canal latéral à la Garonne, puis la Garonne jusqu'à l'estuaire de la Gironde". Il a finalement rejoint l'Océan Atlantique en arrivant à la Pointe de Grave. 

Paddle la journée et nuit à la belle étoile

Sur sa planche, il a toutes ses affaires, "de quoi dormir, m'habiller et manger". Forcément, il y a un risque de chute..."mon téléphone a un peu pris l'eau un jour, j'ai parcouru toute la ville d'Agen pour trouver un réparateur, à pied cette fois" sourit Bastien Fleury. Il transporte aussi un petit chariot : "Les voies navigables françaises m'ont dit que je ne pouvais pas passer les écluses avec les bateaux, donc je devais sortir de l'eau. Je ne pouvais pas porter la planche car elle pèse 45 kilos, alors je la tirais sur le chariot."

En chemin, il a parfois rencontré des gens qui lui ont offert le logis, "ou parfois une banane, des petits choses comme ça qui font plaisir". Les autres nuits, il a dormi au camping ou à la belle étoile. 

Ramasser les déchets

Pour ce défi Bastien Fleury est accompagné par l'association française "Wings of the ocean" qui œuvre à nettoyer les rivières et océans. Il a ramassé les déchets qu'il trouvait tout au long du parcours : "Au moins 117 bouteilles, après j'ai arrêté de compter ! Autour de Toulouse ou Carcassonne par exemple, je pagaie entre les déchets. Il faudrait faire quelque chose pour ça."

Un défi chaque été

Le jeune homme est coutumier des périples estivaux. Il a déjà traversé la France à vélo ou fait le tour de la Corse en kayak. Sa famille suit toutes ses aventures de loin : "Je ne suis pas trop inquiet parce qu'il est prudent. Il y a toujours des imprévus, le fait de rester coincé dans la vase par exemple... Mais il arrive toujours à bien s'en sortir, déjà quand il était petit il se sortait de toutes les situations" explique son père. Il est venu le chercher en Gironde. Bastien Fleury a promis de se reposer pendant ses vacances en famille mais il réfléchit déjà à ses prochains périples..."pourquoi pas traverser la Laponie à ski pulka". 

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu