Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDEOS - À Avesnes-sur-Helpe, des collégiens révisent le brevet en rappant

mercredi 27 juin 2018 à 2:34 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord et France Bleu

Matthieu Guszkiewicz, professeur de français à l'institution Sainte-Thérèse d'Avesnes-sur-Helpe, a co-réalisé une application qui permet de réviser les cours de 4e et 3e en rappant. 120 leçons d'histoire, français, maths ou encore SVT.

Matthieu Guszkiewicz, alias Boskomat avec sa classe de 4°
Matthieu Guszkiewicz, alias Boskomat avec sa classe de 4° © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Avesnes-sur-Helpe, France

À Avesnes-sur-Helpe, le brevet se révise à voix haute et ... en rappant ! L'initiative revient à Matthieu Guskiewicz, professeur de français à l'institution Sainte-Thérèse et rappeur. Grâce à une application, ses élèves travaillent les cours de quatrième et de troisième de façon ludique.

Le professeur, également rappeur sous le nom de Boskomat, a été repéré par le créateur anglais de Studytracks une application qui permet de réviser en musique. Après avoir percé le marché américain, le Britannique voulait se positionner en France. Il a découvert Boskomat sur internet grâce au clip Idée Folle  qu'il avait fait avec ses élèves en 2014 . 

Avec trois autres rappeurs maubeugeois du Secteur 7, ils sont partis enregistrer à Londres 120 leçons de français, d'histoire-géo, de maths, de SVT ou d'éducation civique.

Un exercice pas forcément toujours évident pour le prof qui a du rapper sur le fascisme ou encore dans un tout autre domaine sur la reproduction. 

L'initiative séduit l'Éducation nationale

L'application est en partie gratuite et propose donc des leçons rappées mais avec chaque fois un support écrit qui reprend le cours des manuels. Un outil pédagogique que Matthieu Guszkiewicz utilise avec ses 4e et 3e depuis avril. Quand il lance une leçon sur la différence entre le futur simple et le conditionnel présent, des élèves se mettent à se dandiner sur leur chaise

C'est beaucoup plus sympa qu'une leçon de 30 minutes, c'est plus précis et au moins on s'amuse bien. C'est beaucoup mieux pour apprendre, il faut juste retenir le morceau

L'application, qui a déjà été téléchargée plus de 60 000 fois, séduit a priori l'Éducation nationale, le prof rappeur espère donc qu'elle soit généralisée dans les collèges et pourquoi pas dès la 6e ou encore pour le Bac.