Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Les séries de l'été 2018 sur France Bleu Limousin

Série d'été - Les confréries insolites du Limousin : les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat

mercredi 25 juillet 2018 à 6:04 Par Solène de Larquier, France Bleu Limousin

Créée en 1991 pour faire connaître sa recette miaulétouse, la confrérie des massepains de Saint-Léonard-de-Noblat est en pause faute de nouveaux membres. Le pâtissier Vincent Coignac nous parle de la difficulté de recruter... et nous livre sa recette du biscuit fondant !

La confrérie du massepain de Saint-Léonard-de-Noblat lors d'une sortie en 2003.
La confrérie du massepain de Saint-Léonard-de-Noblat lors d'une sortie en 2003. - courtoisie de Fernand Coignac

Saint-Léonard-de-Noblat, France

Dans la vitrine des boutiques Coignac trônent les petits biscuits ovales fondants, tout près d'un mannequin en toge brune avec une toque de pâtissier.  Pourtant la confrérie dort depuis 2012. Vincent Coignac en est président d'honneur et son père Fernand a fait partie des membres fondateurs en 1991. Il en a aussi été le denier grand maître.

Les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat, mis à l'honneur dans la vtrine de la pâtisserie Coignac - Radio France
Les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat, mis à l'honneur dans la vtrine de la pâtisserie Coignac © Radio France - Solène de Larquier
La tenue des grands maîtres de la confrérie est exposée en boutique. - Radio France
La tenue des grands maîtres de la confrérie est exposée en boutique. © Radio France - Solène de Larquier

Pendant ses beaux jours, la confrérie a porté ses massepains jusqu'au Portugal. Chez les Coignac, la recette se transmet de père en fils.  

La version miaulétouse vient du Moyent-Orient, importée lors les croisades... puis oubliée avant qu'un pâtissier ne la relance en 1900. Cette histoire a inspiré la toge marron de la confrérie. Aujourd'hui Vincent Coignac produit 600 kilos de massepain par an et avec son père il a créé un musée du massepain à Saint-Léonard.

La confrérie miaulétouse tombée en sommeil, mais pas ses massepains

Les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat. - Radio France
Les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat. © Radio France - Solène de Larquier