Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Sud-Mayenne : les restes de la cantine récupérés par un triporteur et transformés en électricité

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

C'est l'heure du bilan pour le Pays de Château-Gontier. Depuis septembre 2020, un triporteur vient récupérer les restes de la cantine et les amène à un méthaniseur. Ces légumes, épluchures, etc. sont alors transformés en électricité.

Philippe est chargé de faire la tournée avec son triporteur électrique dans le Pays de Château-Gontier.
Philippe est chargé de faire la tournée avec son triporteur électrique dans le Pays de Château-Gontier. © Radio France - Aurore Richard

Les haricots verts, les épinards qui restent au bord de l'assiette ont désormais une deuxième vie. Le Pays de Château-Gontier a décidé de les récupérer et de les transformer en électricité. Ce système est testé depuis septembre 2020 avec cinq cantines d'écoles primaires, deux selfs de lycées ou encore, le Foyer des Jeunes Travailleurs. De plus, ces bio-déchets vont de l'assiette au réseau d'électricité en triporteur.

Philippe grimpe sur son vélo-remorque, direction la cantine de l'école Chant d'oiseau à Azé. Il doit récupérer toutes les caisses pleines. "C'est tout ce qui est bio-déchets, tout ce qui est consommable et qui n'est pas mangé comme les légumes. Une fois qu'on a les bacs pleins, je vais au méthaniseur", décrit le responsable de la tournée. 

Le méthaniseur est à trois kilomètres. C'est un gros changement car il y a quatre mois de cela, les épluchures, les restes de brocolis, le pain allaient jusqu'à Pontmain, tout au nord de la Mayenne. 

"Avant, les bio-déchets partaient en incinération. Maintenant, ils sont transformés en biogaz qui est ensuite brûlé dans un moteur. Il va servir à produire de l'électricité et de la chaleur", explique Jean-Loup Avet, responsable du service déchets du Pays de Château-Gontier.

Le Pays de Château-Gontier met l'accent sur le vélo

Pour être écolo jusqu'au bout, le triporteur est électrique. C'est le symbole d'une politique qui se veut, plus verte selon Jean-Loup Avet. "La communauté de communes développe les plans vélos, les modes de transport doux. On a aussi entamé une transition en achetant des bennes qui carburent au gaz naturel pour la collecte des déchets", estime le Sud-Mayennais. 

De l'électricité pour un foyer pendant trois mois

Prochain objectif : convaincre encore plus d'écoles, et même des restaurants. Le premier test en tout cas, est concluant pour la communauté de communes. Trois tonnes et demie de bio-déchets collectés en quatre mois. Converties en électricité, c'est la consommation d'un foyer pendant près de trois mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess