Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDEO - Des bûcherons en canoë et des chevaux de trait pour désencombrer le Midou à Mont-de-Marsan

mercredi 11 avril 2018 à 22:47 Par Maëlle Robert, France Bleu Gascogne

A Mont-de-Marsan, des opérations sont en cours pour nettoyer le lit du Midou, obstrué à divers endroits par des amas de branches et de troncs. Pour cela, le syndicat du Midou et de la Douze a fait appel à une équipe de bûcherons kayakistes pour élaguer les branches, et à un débardeur à cheval.

Le syndicat du Midou et de la Douze a choisi la traction animale pour abîmer le moins possible les berges, très abruptes.
Le syndicat du Midou et de la Douze a choisi la traction animale pour abîmer le moins possible les berges, très abruptes. © Radio France - Maëlle Robert

Mont-de-Marsan, France

Des berges aux pentes abruptes, rarement aménagées, et difficiles d'accès : le Midou, à Mont-de-Marsan, donne du fil à retordre aux équipes chargées de désencombrer son lit en ce moment.

Trois professionnels ont été choisis pour réaliser ces travaux par le syndicat du Midou et de la Douze : un débardeur à cheval et deux bûcherons kayakistes. Les trois ont pour mission ce printemps d'élaguer les arbres qui poussent sur les berges et de nettoyer le lit de la rivière sur un tronçon de cinq kilomètres, entre la minoterie de Mont-de-Marsan et le pont qui enjambe la rocade à l'est de la ville.

Ce mercredi, l'équipe s'activait à côté du parking des terrasses du Midou, à Mont-de-Marsan, France Bleu Gascogne a assisté à l'opération.

Atout du débardage à cheval

La traction animale, un retour en arrière ? Pas du tout, assure Bernard Kruzynski, adjoint au maire de Saint-Pierre-du-Mont et l'un des vices présidents du syndicat du Midou et de la Douze. Selon lui, c'était la meilleure méthode de débardage : "La puissance d'un cheval de trait est supérieure à un moteur thermique. En même temps, ils préservent les berges, qui s'affaisseraient sous le poids de pelles mécaniques de plus de vingt tonnes. Et puis ils peuvent atteindre des zones étroites."

Les kayakistes se retrouvent parfois à élaguer les arbres, l'eau leur arrivant jusqu'aux hanches. - Radio France
Les kayakistes se retrouvent parfois à élaguer les arbres, l'eau leur arrivant jusqu'aux hanches. © Radio France - Maëlle Robert

Pourquoi ces travaux étaient nécessaires ?

Une opération devenue indispensable selon le syndicat du Midou et de la Douze : avec les années et les tempêtes, les branches et les troncs ont formé à plusieurs endroits des barrages, des sortes de bouchons, qui empêchent l'eau de bien s'écouler. Avec deux risques : qu'ils cèdent brutalement, entraînant de potentielles inondations dans certaines zones, et qu'ils perturbent le fonctionnement des stations d'épuration.

Ces travaux ont débuté fin février, ils vont se terminer fin avril. Ils coûtent un peu plus de 55.000 euros.