Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - La Sorgue entre 12 et 13 degrés pour le premier bain de l'année 2018

-
Par , France Bleu Vaucluse
L'Isle-sur-la-Sorgue, France

Comme chaque 1er janvier depuis l'an 2000, les membres de la confrérie des "Pescaïre Lilen" se sont baignés ce lundi matin à l'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse). Dans la rivière, le thermomètre ne dépassait pas les 13 degrés.

Les courageux nous assurent qu'elle "n'est pas froide".
Les courageux nous assurent qu'elle "n'est pas froide". © Radio France - Thomas Schonheere

Dans le Vaucluse, on n'a pas la mer, mais on a quand même notre premier bain de l'année. Ce lundi matin, à l'Isle-sur-la-Sorgue, une douzaine de personnes se sont jetées dans la Sorgue, dans une eau comprise entre 12 et 13 degrés. 

Depuis le premier bain de l'an 2000, l’événement est organisé chaque année par la Confrérie des "Pescaïre Lilen" (les Pêcheurs L'Islois).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

En forme pour la nouvelle année

"Je vous assure que quand on rentre dedans, elle ne paraît pas froide", rigole Jackie à sa sortie de l'eau. Elle ne "paraît" pas froide, mais Alain, membre de la confrérie, remet vite son peignoir une fois de retour sur la berge : "Je sors d'une grippe, donc il vaut mieux me préserver !" "Ça fait du bien et on repart en forme pour la nouvelle année", ajoute Jean-Marc, venu de Toulouse.

Mais ce bain du nouvel an, c'est aussi et surtout un moyen de parler de la Sorgue : "Sans elle, il n'y aurait pas tout ce qui s'est tissé autour de l'Isle-sur-la-Sorgue, explique François Arnaud, le président de la confrérie. Il y a la pêche, l'industrie et les activités touristiques. Une rivière en pleine plaine, avec une eau de cette qualité là, il y a des pêcheurs qui viennent de très loin... Avec les réseaux sociaux, la Sorgue devient réputée et donc il faut faire attention à ce qu'elle soit respectée."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess