Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Le clip insolite de la maternité de Saint-Chamond pour trouver des gynécologues

lundi 4 décembre 2017 à 18:42 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les employés de la maternité de l’hôpital du Gier ont sorti les perruques et les guirlandes pour attirer l'attention et trouver des gynécologues. Trois médecins gynécologues quittent ou ont quitté le service et il faut les remplacer. Pour cela, les employés ont repris le tube de l'été, Despacito.

La maternité en action pour recruter des gynécologues.
La maternité en action pour recruter des gynécologues. - capture écran du clip.

Saint-Chamond, France

L'imagination est débordante, le clip hilarant et les paroles très travaillées. Les employés de la maternité de l’hôpital du Gier, basé à Saint-Chamond, qui accueille environ 800 nouveaux nés par an, tentent de faire le buzz. Sur l'air du tube de l'été Despacito, c'est un cri pour avoir "Des Gy-né-co !" qui s'exprime à travers ce clip. Une praticienne gynécologue est partie ailleurs dans la région le mois dernier et deux autres ont posé leur démission pour partir en janvier et au printemps 2018.

On voulait insister sur le caractère familial de la maternité" - Marianne

Le tournage a eu lieu mercredi et jeudi dernier et le clip a été publié vendredi. Marianne est sage-femme à Saint-Chamond depuis trois ans : "Il faut absolument qu'on recrute des médecins gynécologues qui puissent être praticiens hospitalier, pas juste remplaçants, pour assurer une continuité des soins et une prise en charge globale. Je pense que les paroles sont plutôt explicites, on voulait insister sur le caractère familial de la maternité, on a vraiment une bonne entente entre collègues. Même si la situation est un peu compliquée, on continue de prendre les choses avec le sourire."