Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Les enfants de Saint-Mars-de-Coutais chantent dans un clip pour réclamer une cantine bio et locale

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le collectif "La Cantoche" à Saint-Mars-de-Coutais a publié fin janvier un clip pour sensibiliser aux menus bio et locaux dans les cantines scolaires. Une dizaine d'enfants y chantent et dansent pour réclamer "une toque pour la cantoche" : une cuisine responsable, variée, et de proximité à l'école.

Capture d'écran du clip "Une toque pour la cantoche"
Capture d'écran du clip "Une toque pour la cantoche" - Collectif La Cantoche

Les enfants des écoles primaires Saint-Thérèse et Delaroche, à Saint-Mars-de-Coutais en Loire-Atlantique, veulent une cantine bio et locale ! Pour faire entendre leur voix, ils chantent habillés en tabliers et coiffés de toques blanches dans un clip énergique, publié le 20 janvier sur Youtube. Ils réclament "une toque pour la cantoche", c'est-à-dire un cuisinier de proximité et des menus bio et variés pour changer les modes de consommation à l'école.

La chanson a été écrite par leurs parents, membres de La Cantoche, un collectif saint-marin qui veut sensibiliser les habitants et les élus sur le sujet, "dans l'humour et la bonne humeur, en faisant rire plutôt que de crisper sur la question" explique Charlotte Novello, co-présidente du collectif.

Une cantine bio et locale

Des légumes de saison, des plats maison, de la cuisine locale, moins de pesticides et moins de plastique : même si les cantines proposent déjà un menu bio une fois par mois, le collectif veut aller plus loin avec une alimentation qui ressemble davantage à ce qui se fait dans les foyers, pour gagner en cohérence auprès des enfants. 

Charlotte Novello et une partie des enfants ayant participé au clip - Radio France
Charlotte Novello et une partie des enfants ayant participé au clip © Radio France - Flore Catala

"Quand on mange à la cantine c'est pas bio, et à la maison c'est bio" fait remarquer Colas, 8 ans. Charlotte Novello, sa mère, est bien d'accord : "les enfants ont aussi envie de bien manger. Ils sont conscients des questions sur les pesticides, comme on en parle de plus en plus à la maison, aux informations, à l'école maintenant. Ils sont en train de _pointer du doigt_, avec leurs yeux d'enfants, toutes ces questions".

Faire compter la cantine pour les municipales

Si le clip paraît à quelques semaines seulement des élections municipales, ça n'est pas totalement par hasard. Le but est également d'interpeller les futurs élus et de faire peser le sujet des cantines bio et locales dans la balance des élections. 

"Nous soutiendrons une mairie qui mettra en place une cuisine bio et locale. On veut que notre futur maire nous trouve une toque pour la cantoche" affirme Charlotte. Derrière les paroles de la chanson donc, le message pour le maire sortant de Saint-Mars-de-Coutais, qui se présente pour un nouveau mandat, est clair.

Charlotte Novello, co-présidente du collectif La Cantoche - Radio France
Charlotte Novello, co-présidente du collectif La Cantoche © Radio France - Flore Catala
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu