Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Matthias Giraud saute en ski base jump depuis le sommet du Mont-Blanc, une première

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le Français spécialiste de base-jump vient de signer le plus haut saut en ski base jump du monde. Lundi, il s’est élancé depuis le sommet du Mont-Blanc (Haute-Savoie). "C’est une première et un record du monde", annonce-t-il sur les réseaux sociaux.

Matthias Giraud après son saut, lundi dernier, en ski base jump depuis le sommet du Mont-Blanc. (capture d'écran YouTube Super Frenchie)
Matthias Giraud après son saut, lundi dernier, en ski base jump depuis le sommet du Mont-Blanc. (capture d'écran YouTube Super Frenchie) -

Haute-Savoie, France

"Je suis super fier d’annoncer le premier saut en ski base jump depuis le sommet du Mont-Blanc." C’est sur son compte Facebook que le Français Matthias Giraud a dévoilé la vidéo de son nouveau défi. Lundi, après deux jours d’ascension jusqu’au sommet du Mont-Blanc, il s’est élancé à ski et a sauté en base jump au niveau d’un sérac proche des Rochers Rouges à 4359m d’altitude. "C’est une première et aussi le record du monde du plus haut saut en ski base jump", s’est félicité celui qui a grandi à Saint-Gervais (Haute-Savoie). 

"Super Frenchie"

"Atteindre le sommet de la plus montagne d’Europe via la voie classique (Dôme du Goûter) m’a pris deux jours", explique celui qui est surnommé "Super Frenchie". Le sérac d’où il s’est envolé ne mesurait que 60 mètres."Et à cette altitude (4 359m) avec 30% d’oxygène en moins, l’ouverture du parachute est plus lente. J’ai dû l’ouvrir le plus vite possible." 

En mars 2013, Matthias Giraud avait été victime d’un grave accident lors d’un saut dans les Aravis. Il était resté trois jours dans le coma.