Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Insolite

VIDÉO - Père cent à Metz : les lycéens se défoulent avant le bac

mercredi 13 mars 2019 à 19:08 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Le temps maussade n'a pas découragé plus de 4000 lycéens de terminale déchaînés qui ont célébré à Metz la tradition du Père cent.

Plus de 2000 lycéens de Moselle ont respecté la tradition du Père Cent à Metz
Plus de 2000 lycéens de Moselle ont respecté la tradition du Père Cent à Metz © Radio France - Clément Lhuillier

Metz, France

Une Joconde, les personnages de Mario Kart, de la série La casa de papel, des pom-pom girls, des Schtroumpfs, une sosie de Cindy Lauper... Cette année encore, les lycéens de terminale de Metz ont fait preuve d'imagination pour fêter comme il se doit le traditionnel Père cent (ou per cent), date qui marque symboliquement les 100 derniers jours avant le début des épreuves du bac.

Plus de 4 000 futurs bacheliers venus de tous les lycées de Metz et des environs se sont rassemblés sur l'esplanade avec musique, farine, œufs et quelques boissons, alcoolisées ou non. 

Interdit... mais toléré

Officiellement, le Père cent n'est autorisé ni par le rectorat, ni par les lycées qui ont pour la plupart rappelé à leurs élèves leur obligation d'être en cours sous peine de sanctions. Sur les terrain, les établissements se montrent plus ou moins indulgents avec leurs terminales. Mais puisqu'il est impossible d'interdire les célébration en dehors des lycées, c'est la police qui a assuré une discrète présence autour de la joyeuse manifestation, afin d'éviter les possibles débordements, comme cela avait été le cas à Nancy en 2014. La journée s'est déroulée sans incident majeur. Seul fait à signaler, trois personnes ont été interpellées en milieu d'après-midi, une altercation a éclaté entre eux et des lycéens sur la place de la République. Un adolescent a été légèrement blessé. L'épreuve de philosophie qui marque le début des épreuves écrites est programmée pour le lundi 17 juin.