Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - "Terminator", un bodybuilder dijonnais se présente à Mister Univers catégorie Handisport

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Mister Univers sera-t-il dijonnais ? Ce samedi, Julien Camdessoucens, culturiste de 80 kg pour 1,75 m se présente au titre en Alsace dans la catégorie handisport. Il n'a plus qu'une jambe, mais en a fait une force. Son nom de scène c'est Terminator : retrouvez son témoignage en vidéo.

Le dos impressionnant de Julien Camdessoucens
Le dos impressionnant de Julien Camdessoucens © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

Julien Camdessoucens, dijonnais, pèse 80 kg pour 1,75 m. Il est membre de l'équipe de France de bodybuilding, ce samedi à Schiltigheim en Alsace il se présente au titre de Mister Univers dans la catégorie Handisport

Suite à une malformation de naissance, après vingt opérations avant l'âge de dix ans, Julien a fini par être amputé de toute la jambe gauche à 18 ans. Depuis il porte une prothèse : une jambe bionique, ce qui lui vaut le nom de "Terminator" sur scène

Il a fait de son handicap une force

Julien a commencé la musculation à 18 ans, comme exutoire. Depuis un an, il s'est mis au culturisme jusqu'à l’aboutissement : la compétition Mister Univers ce samedi 16 novembre, où il va faire face à douze autre pays. Cela fait sept mois qu'il suit un régime draconien et qu'il s'entraîne tous les jours.

Julien prévoit d'ouvrir une salle de sport dans le quartier de l'université à Dijon en janvier 2020, puis de se qualifier à nouveau dans l'équipe de France de powerlifting afin de participer aux Jeux Olympiques de 2024.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu