Infos

VIDEO - Voyage dans l'espace : huit salariés parisiens ramènent des images de la stratosphère

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 13 octobre 2016 à 16:05

Petit voyage dans la stratosphère
Petit voyage dans la stratosphère - Aéro Discovery S-360 (copie d'écran)

Huit salariés, six hommes et deux femmes de l'entreprise Aerow Studio A située à Paris, ont envoyé en juin 2016 un ballon équipé d’une caméra 360 degrés dans la stratosphère, à 40 kilomètres d'altitude. Ils l’ont récupéré et depuis quelques jours ils partagent leurs images sur internet.

Huit salariés de l’entreprise Aerow Studio A, dans le VIIIe arrondissement de Paris, ont monté un projet plutôt insolite. Le 24 juin 2016, à 11h du matin, ils ont envoyé un ballon dans la stratosphère à 40 kilomètres d'altitude où il fait -60 degrés. Sur ce ballon, ils avaient fixé une petite caméra 360 degrés pour prendre des images. Deux heures plus tard, le ballon était de retour. Avec les images qu'il avait rapportées, ils ont réalisé une vidéo à voir depuis quelques jours sur internet. Regardez la vidéo. Cliquez dans l'image et faites tourner pour avoir la vision panoramique à 360 degrés.

Ils rêvaient d'un projet complètement fou

Les huit graphistes ont réalisé ce projet intitulé "Aerow-Discovery S-360" en associant les compétences de toutes les filiales de leur société. Ils cherchaient un projet un peu fou et au cours d'un déjeuner, en pensant "Demandez-nous la lune", l'idée de ce voyage a germé. La direction d'Aerow la société d'ingéniérie documentaire qui traite la gestion de documents, est informée. Elle trouve le projet innovant et elle le valide.

Le plus compliqué cela a été de traiter les images : Thomas Guibert, responsable de Studio A et du projet Aerow Discovery

Le projet séduit toute la société et chacun y participe en fonction de ses compétences. L'idée est simple mais sa réalisation demandera beaucoup de travail. L'équipe de Studio A veut aussi faire les choses dans les règles et respecter la réglementation très stricte. Le ministère de la Défense mais aussi la Direction générale de l'aviation civile sont contactés et donnent leur aval. L'équipe va faire près de deux mois de tests avant de lancer le ballon. Et il y aura quand même des surprises. L'engin, parti d'un jardin dans l'Aube, était attendu à une centaine de kilomètres. Finalement, c'est à près de 200 kilomètres qu'il atterrira près de la frontière belge.

Une vision à 360 degrés - Aucun(e)
Une vision à 360 degrés - Aerow Discovery S-360

La caméra a d'abord été scellée sur ordre du ministère de la Défense

Le survol du pays est très réglementé pour des raisons de sécurité. C'est avec le ministère de la Défense que le dérushage des images a eu lieu. Il a fallu ensuite réaliser la vidéo, la mettre en scène, la dramatiser en ajoutant de la musique. Le plus compliqué a été de traiter ces images sans perdre la magie du 360 degrés. Et le résultat est bluffant. Si vous cliquez sur l'image de la vidéo vous pouvez avoir cette vision à 360 degrés et voir par exemple l'avion qui a croisé la route du ballon.

La vidéo dure presque 5 minutes et elle permet de suivre l'intégralité du voyage du ballon, du décollage à l’atterrissage. Les images plongent le spectateur au cœur de la stratosphère avec une vue panoramique. Le projet permet aussi de découvrir tous les paramètres du vol : l’altitude, la température, la localisation ou la pression atmosphérique et les aléas du voyage.

Un ballon, une caméra : le matériel utilisé semble tout simple

Le matériel est tout simple. - Aucun(e)
Le matériel est tout simple. - Aero Discovery S-360

A l’intérieur d’une boite en polystyrène, les graphistes ont placé un GPS, le micro-ordinateur, un bras mécanique et une batterie. Dessus, ils ont fixé une caméra. Le boitier a été attaché au parachute. Le ballon a été gonflé avec de l'hélium. C’est grâce aux données GPS que l’équipe a pu suivre la trajectoire du ballon sur un ordinateur. Cela semble simple mais en réalité, il a fallu régler de nombreux problèmes techniques. Le défi a fédéré la plupart des collaborateurs de la société Aerow qui ont partagé leurs compétences et se sont passionnés pour l'aventure de ce ballon.

Partager sur :