Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉOS - Des jeunes Bretons en stage avec le Real Madrid à Milizac

Près d'une centaine de jeunes sont entraînés par des représentants du Real Madrid cette semaine à Milizac : un stage à part pour ces jeunes footballeurs et une occasion rêvée d'améliorer sa technique.

La fondation du Real Madrid entraîne des jeunes bretons dans le cadre d'un stage à Milizac cette semaine
La fondation du Real Madrid entraîne des jeunes bretons dans le cadre d'un stage à Milizac cette semaine © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Milizac-Guipronvel, France

"Uno, dos, tres, hala Madrid !" : à la fin de chaque match, les petits Bretons scandent en chœur le cri de guerre du club madrilène. Ils sont près de cent à suivre ce stage organisé par la fondation du club espagnol cette semaine à Milizac, au nord de Brest. Une occasion rêvée pour ces fondus de foot, âgés de 6 à 16 ans, d'améliorer leur jeu.

Travailler la technique

"L'accueil est un peu strict au début pour essayer de poser les bases, reconnait Shaïma Chebana, la responsable du stage à la fondation du Real, mais c'est plus détendu ensuite, les enfants s'habituent à la discipline du Real Madrid". Les plus petits sont toujours un brin dissipés, mais la concentration revient une fois sur le terrain.

"On ne se base pas du tout sur l'aspect athlétique, _on travaille sur la finesse technique_", précise-t-elle. Avec cent joueurs dans le stade de la commune, les matchs se jouent par groupes de douze sur de petites zones. "Les coachs sont beaucoup plus pointilleux avec nous, ils nous surveillent vraiment et font plus de remarques sur notre jeu", lance Thylane, 14 ans, qui joue habituellement à Bohars. "Ils nous donnent pas mal de conseils, ça se passe bien", confirme Bastian. 

Un équipement de pointe

Les encadrants du Real Madrid ont amené avec eux tenues et ballons du club, que les enfants pourront garder à l'issue du stage. "Ils nous ont envoyé 17 colis au total !", s'amuse Cédric Fabien, ex-joueur du Stade Brestois, à l'initiative de ce stage à Milizac. L'équipement est ultra-moderne. _"_On a mis des capteurs GPS sur nous, explique Bastian. Ca permet de visualiser les déplacements qu'on fait et quand on touche la balle". Des ceintures et protège-tibias sont aussi utilisés par moment pour avoir leur rythme cardiaque en temps réel et adapter leurs efforts.

Plus loin sur le terrain, un groupe de jeunes joueurs a revêtu des chasubles connectées, illuminées en bleu ou rouge. "Les joueurs peuvent changer de camp ou voir leur partenaire passer dans l'autre équipe, précise Shaïma Chebana. On a aussi des couleurs sur les buts, donc ils doivent marquer dans celui qui correspond à leur chasuble, ça fait travailler leur réactivité et leur attention".

"Ça fait rêver"

Pour les jeunes, pouvoir s’entraîner avec des membres du Real Madrid est inespéré. "Je ne pensais pas voir le Real ici, ce n'est pas tellement connu Milizac !", lance Thylane. _"_On rêve tous d'aller au Real même si on sait que ce sera compliqué ! lance Bastian. On profite de ces entraînements plus longs, ça rassemble davantage à ce que font les joueurs pros".

"Au début, ça fait bizarre le maillot, plaisante l'adolescent. On espère le porter vraiment un jour". "Pour eux, c'est le rêve de porter la tunique du plus grand club au monde. On peut dire ce qu'on veut, ça reste le plus grand club, lance Cédric Fabien. Donc il y a forcément une fierté".

Chacun a droit à son maillot du Real Madrid - Radio France
Chacun a droit à son maillot du Real Madrid © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Un stage cher à but solidaire

La semaine de stage a beau coûter 300 euros, Cédric Fabien a croulé sous les demandes d'inscriptions. "On avait encore une cinquantaine de jeunes qui voulaient s'inscrire, explique-t-il. On aurait pu accueillir 200 gamins si ça avait été faisable !". Les meilleurs auront en effet la chance de faire une finale nationale pour suivre des stages à Lyon ou Paris, voire à Madrid.

La fondation du Real Madrid veut mobiliser ces fonds à des fins solidaires : "on essaie d'organiser des stages gratuits dans des pays d'Amérique Centrale ou d'Afrique, explique Shaïma Chebana. On en fait déjà au Maroc et en Ouganda"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu