Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDEOS- En voyage sur le Canal d'Orléans à bord du Suave

samedi 28 octobre 2017 à 19:00 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

Retour à Combleux pour le Suave, cette flûte berrichonne en cours de restauration sur le Canal d'Orléans. Après plusieurs mois passés à Chécy pour y recevoir quelques coups de peinture, elle retrouvait ce samedi son port d'attache, hâlée sur le chemin de Combleux par quelques passionnés

La flûte berrichonne a quitté la cale à Girard à Chécy
La flûte berrichonne a quitté la cale à Girard à Chécy © Radio France - Anne Oger

Combleux, France

Une péniche à moteur bientôt en état de marche

Normalement pour le Suave, cette flûte berrichonne des années 30, typique de la région Centre Val de Loire, le meilleur moyen d'avancer ça n'est pas le hâlage, cette technique ancienne qui permettait de faire naviguer les bateaux sans moteur sur le Canal d'Orléans et qui consiste à les tirer depuis le bord, sur les fameux "chemins de halage".

Les "hâleurs" sur le chemin et les mariniers à la manoeuvre - Radio France
Les "hâleurs" sur le chemin et les mariniers à la manoeuvre © Radio France - Anne Oger

C'est un moteur fabriqué par une très ancienne entreprise de Marseille, on l'a essayé et il fonctionne parfaitement

Non normalement le Suave fonctionne à moteur. Mais celui-ci n'est pas encore en état de marche. François Terrasse, de l'association "les chemins de l'eau" qui entretient ce bateau, compte bien le faire fonctionner : "il fonctionne en fait, on va remettre ce moteur en état et on va pouvoir le faire marcher, c'est aussi une histoire mécanique intéressante, il date des années 50".

Le Suave restera tout l'été à Combleux avant de devenir un lieu d'exposition itinérant

En attendant le Suave restera stationné tout l'été dans son port d'attache, à Combleux, en face de la mairie. Avec ses belles couleurs jaunes et noires, c'était la première phase de sa restauration, au cours de l'hiver écoulé, c'est pour cela qu'il avait regagné la "cale à Girard" à Chécy, pour être mis hors d'eau et faire l'objet d'un premier lifting.

"On a fait le plus facile, le plus dur reste à faire" confie Jean-Louis Senotier pdt de l'association Les Chemins de l'Eau

Le halage, c'est pour la tradition, le spectacle et le folklore, mais ça demande un peu de discipline comme le fait remarquer Philippe Delaunay, à la manœuvre. Il n'hésite pas à donner ses ordre aux "haleurs" sur le bord du chemin, pour permettre au Suave de garder son cap. "A l'époque il y avait un gouvernail qui permettait de maintenir le bateau au milieu du canal, mais là tout le monde veut y mettre du sien, et certains tirent un peu trop fort, lui il va nous envoyer dans les roseaux".

Surtout ne pas oublier de baisser la tête quand on passe sous un pont

Des dizaines de curieux sont venus assister au halage du Suave - Radio France
Des dizaines de curieux sont venus assister au halage du Suave © Radio France - Anne Oger

Et quand la péniche passe sous un pont, il faut lâcher les bouts, les cordes qui permettent aux hâleurs de le tirer. Des bouts qu'il faut ensuite relancer sur les berges, un exercice délicat que François Terrasse maîtrise plutôt bien.

On va faire naviguer cette péniche, d'abord jusqu'à Fay aux Loges et ensuite pourquoi pas entre Orléans et Montargis, on a bon espoir

A travers ce retour spectaculaire de sa flûte berrichonne à Combleux, l'association Les Chemins de l'Eau veut surtout redonner vie au Canal d'Orléans. A terme son ambition c'est de faire naviguer la péniche, d'abord entre Combleux et Fay aux Loges, la partie navigable, mais ensuite "pourquoi pas entre Orléans et Montargis, on peut rêver" confie Jean-Louis Senotier, le président de l'association. "On a fondé un collectif avec plusieurs associations, on essaie de convaincre le département de rendre ce Canal de nouveau navigable et maintenant on est entendus. Ca ne se fera pas demain, mais on a bon espoir". Plusieurs études sont d'ailleurs en cours sur ce sujet.

Le Suave a retrouvé son port d'attache en musique - Radio France
Le Suave a retrouvé son port d'attache en musique © Radio France - Anne Oger