Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Vidéozap

VIDÉOZAP - Avant le mondial de foot, une chaîne de télévision s'adresse à Vladimir Poutine dans un clip

lundi 14 mai 2018 à 19:08 Par France Bleu, France Bleu

Une chaîne sportive Argentine publie un clip en forme de lettre ouverte à Vladimir Poutine contre l'homophobie avant le Mondial en Russie.

Des supporters argentins dans le clip de la chaîne TYC
Des supporters argentins dans le clip de la chaîne TYC - Capture d'écran

Une chaîne de télé argentine, TYC, a décidé de faire sa publicité pour le mondial en forme de lettre ouverte à Vladimir Poutine. En Russie, les démonstrations d'amour entre hommes en public sont interdites, elles sont passibles d'une amende. Voilà qui va poser un problème car le foot, c'est bien souvent des démonstrations d'amour entre hommes affirme la chaîne . Et l'on voit une succession d'images  de joueurs s'embrassant sur le terrain, de supporters également, qui pleurent de joie pour un joueur, des vestiaires où les footballeurs sont nus en train de chanter et j'en passe. Ce n'est pas toujours très fin mais c'est aussi  une façon de lutter contre l'homophobie et le clip ce termine ainsi :  

« Monsieur Poutine, si l'amour entre hommes est pour vous une maladie nous sommes tous très malades. Et vous savez quoi? C'est contagieux. »  A bien y regarder ça reste un peu  ambigu et le clip a fait polémique en Argentine. Certaines associations le trouve chargé de clichés homophobes. On vous laisse vous faire une idée!