Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Vidéozap

VIDÉOZAP - Ce plongeur qui nage dans un océan de plastique devrait réveiller notre conscience écolo

mardi 6 mars 2018 à 14:55 Par Anne Orenstein, France Bleu

Les courants ont apporté de nombreux déchets dans ce haut-lieu de plongée sous-marine dans lequel les raies sont habituellement légion.

Là où il y a des raies normalement, Rich Horner nage au milieu des déchets plastiques
Là où il y a des raies normalement, Rich Horner nage au milieu des déchets plastiques - Capture d'écran

Bienvenue à Manta Point, sur l’île de Nusa Penida à Bali, en Indonésie. Un paysage de rêve, et un haut lieu de plongée sous marine puisque toute l'année, on peut y voir des raies manta. C'est là que Rich Horner a l'habitude de plonger. Mais ce jour-là, pas ou peu de poissons. A la place, des milliers de déchets en plastique.  qui nous emmène avec lui grâce à une caméra plantée sur une perche à selfie.  Mais il va bien falloir regarder pour arriver à distinguer un poisson au milieu de milliers de déchets en plastique. Sur sa page Facebook, avec la vidéo, il donne quelques explications : 

Les courants océaniques nous ont apporté un beau cadeau : une méduse, du plancton, des feuilles, des branches, des feuilles, des bâtons, etc.... Oh, et du plastique. Des sacs en plastique, des bouteilles en plastique, des gobelets en plastique, des draps en plastique, des seaux en plastique, des sachets en plastique, des pailles en plastique, des paniers en plastique, des sacs en plastique, plus de sacs en plastique, plastique, plastique, tellement de plastique !

Rich Horner explique ensuite que le lendemain, les déchets avaient disparus. "Ce que le courant apporte, le courant le remporte, écrit il. Malheureusement, le plastique continue son voyage dans l'océan indien, pour se briser lentement en morceaux de plus en plus petits, en microplastiques. Mais il ne s'en va pas." En effet, les poissons avalent ces micro-bouts de plastiques et à terme, par le jeu des petites bêtes qui mangent les grosses, c'est dans notre estomac que tout ça termine. En a-t-on vraiment envie ? 

Retrouvez cette histoire dans L’œil du Web