Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Vidéozap

VIDÉOZAP - Les clients protestent contre le gâchis en laissant les emballages dans le supermarché

jeudi 5 avril 2018 à 15:53 Par Anne Orenstein, France Bleu

Une opération "plastic attack" était organisée en Angleterre pour dénoncer la surcharge de plastiques et de cartons inutiles autour des produits vendus en grande-surface.

Des paniers plein d'emballages à jeter
Des paniers plein d'emballages à jeter - Capture d'écran

C'est une habitude : à chaque fois que l'on revient du supermarché, on rapporte presque autant d'emballages que de produits. Entre les plastiques rigides et les plastiques mous, les papiers et les cartons, on a souvent de quoi remplir un nouveau caddie. C'est en partant de ce constat que 25 clients d'un supermarché Tesco de Keynsham, près de Bath, dans le sud-ouest de l’Angleterre, se sont livrés à une "plastic attack". Les clients ont fait leurs courses habituelles mais une fois le paiement fait, ils ont sorti les ciseaux et les cutters pour enlever tous les emballages. Résultat : trois caddies remplis de plastiques et de cartons inutiles. Des déchets qu'ils ont laissé au supermarché pour qu'il s'en débrouille. Après l'opération dont la vidéo a été postée sur les réseaux sociaux, la direction du supermarché Tesco s'est dite déterminée à réduire les emballages plastiques. 

Nous essayons de rendre tous nos emballages entièrement recyclables ou compostables d’ici à 2025.

Retrouvez cette histoire dans L’œil du Web