Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Vidéozap

VIDEOZAP - Un hashtag contre le culte de la minceur fait un carton

-
Par , France Bleu
France

L'humoriste française Laura Calu a lancé sur les réseaux sociaux il y a quelques jours le hashtag #ObjectifBikiniFermeTaGueule pour dénoncer le culte de la minceur qui revient chaque année quand l'été approche. Toutes les femmes sont invitées à poster des photos de leur corps en maillot de bain.

Capture d'écran
Capture d'écran

"Ras la culotte" comme elle dit. Chaque printemps c'est la même histoire dans les magazines, "objectif bikini" par-ci, "objectif minceur" par-là. La comédienne française Laura Calu, qui met en ligne des vidéos humoristiques depuis trois ans sur sa page Facebook, a donc décidé de lancé un hashtag pour dénoncer ce culte de la minceur, elle qui se dit complexée par ses formes. 

Elle invite tout le monde, les femmes comme les hommes, à poster des photos de son corps, en maillot de bain, sur Instagram, avec ce hashtage explicite #ObjectifBikiniFermeTaGueule. 

"Je n’aurais jamais osé poster une photo de mon corps tel qu’il est. Tu peux te dire ce que tu veux. Que je suis moche, que j’ai du ventre ou que je n’ai pas de complexes à avoir. _Je suis le genre de nana qui n’ose pas aller à la plage, qui n’ose pas se balader en maillot_. Qui souffre de son corps depuis l’enfance." Voilà ce qu'elle écrit en légende de la photo de son corps sur son propre compte Instagram

Depuis un peu plus d'une semaine, le succès est énorme. Des centaines de femmes ont posté leur photo avec le fameux hashtag.

La jeune femme assure qu'elle ne s'attendait pas à un tel succès dans une interview donnée au site internet de Madmoizelle. "Je me dis que d'autres ont forcément déjà parlé de ce sujet," s'étonne-t-elle. Elle précise aussi dans cette interview que ce n'est pas un hashtag contre le bikini, mais bien contre l'image du corps qu'on veut faire rentrer dans ce bikini.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu