Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Vidéozap

VIDEOZAP - Un hashtag contre le culte de la minceur fait un carton

mardi 8 mai 2018 à 15:45 Par Maxime Bacquié, France Bleu

L'humoriste française Laura Calu a lancé sur les réseaux sociaux il y a quelques jours le hashtag #ObjectifBikiniFermeTaGueule pour dénoncer le culte de la minceur qui revient chaque année quand l'été approche. Toutes les femmes sont invitées à poster des photos de leur corps en maillot de bain.

Capture d'écran
Capture d'écran

France

"Ras la culotte" comme elle dit. Chaque printemps c'est la même histoire dans les magazines, "objectif bikini" par-ci, "objectif minceur" par-là. La comédienne française Laura Calu, qui met en ligne des vidéos humoristiques depuis trois ans sur sa page Facebook, a donc décidé de lancé un hashtag pour dénoncer ce culte de la minceur, elle qui se dit complexée par ses formes. 

Elle invite tout le monde, les femmes comme les hommes, à poster des photos de son corps, en maillot de bain, sur Instagram, avec ce hashtage explicite #ObjectifBikiniFermeTaGueule. 

"Je n’aurais jamais osé poster une photo de mon corps tel qu’il est. Tu peux te dire ce que tu veux. Que je suis moche, que j’ai du ventre ou que je n’ai pas de complexes à avoir. _Je suis le genre de nana qui n’ose pas aller à la plage, qui n’ose pas se balader en maillot_. Qui souffre de son corps depuis l’enfance." Voilà ce qu'elle écrit en légende de la photo de son corps sur son propre compte Instagram

Depuis un peu plus d'une semaine, le succès est énorme. Des centaines de femmes ont posté leur photo avec le fameux hashtag.

View this post on Instagram

J’ai essayé de perdre du poids, j’ai réussi puis j’ai tout repris en double voir en triple. A l’heure actuel je n’ai jamais était aussi ronde. Je ne m’aime pas mais je vis avec et il faut savoir s’assumer comme on est. j’admire les femmes rondes qui s’aime et qui s’assume. Certains dirons « Oh punaise encore une grosse qui fait genre de s’assumer parce qu’elle n’arrivera jamais à rentrer dans un 36 ». Je connais des filles bien plus rondes que moi et des bien plus fines et maigres que moi et pourtant elles sont toutes belles. Et effectivement dans la vie de tous les jours j’ai du mal avec moi même ce qui agace la plus part du temps mon chéri avec qui je vit au quotidien. On voit trop souvent de fille que l’on catégorise dans le critère « parfait », par jour sur Instagram ou sur Facebook je vois un grand nombre de « belles » fesses, de corps taillé au millimètre parfait circulait mais on ne vois jamais de « nous », nous les femmes rondes. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé l’interview de @coucoulesgirls comme j’adore le compte de @ely_killeuse qui est superbe et qui ne lache rien mais il y en a tellement pleins d’autres à citer et pour la première fois je participe à ce hashtag qu’à lancé @laura_calu Donc l’objectif bikini ce ne sera pas pour cette année et j’enmer*** ceux à qui sa ne convient pas #objectifbikinifermetagueule #lauracalu

A post shared by Camille Bertaux (@caamille_brtx) on

La jeune femme assure qu'elle ne s'attendait pas à un tel succès dans une interview donnée au site internet de Madmoizelle. "Je me dis que d'autres ont forcément déjà parlé de ce sujet," s'étonne-t-elle. Elle précise aussi dans cette interview que ce n'est pas un hashtag contre le bikini, mais bien contre l'image du corps qu'on veut faire rentrer dans ce bikini.

View this post on Instagram

Je n’aurais jamais osé poster une photo de mon corps tel qu’il est. Tu peux te dire ce que tu veux. Que je suis moche, que j’ai du ventre ou que je n’ai pas de complexes à avoir. Je suis le genre de nana qui n’ose pas aller à la plage, qui n’ose pas se balader en maillot. Qui souffre de son corps depuis l’enfance. J’ai trop mangé les images et stéréotypes de corps parfaits véhiculées par les médias et encore aujourd’hui, quoi que je fasse je ne me sens jamais assez parfaite. Trop grande, trop masculine. Alors j’en ris. J’en fais des sketch sur scène, en vidéo. En aidant les autres à se sentir mieux je fais de l’auto-thérapie. Ça va de mieux en mieux. Je commence à comprendre ce qu’est réellement la beauté. J’ai été très mince, j’ai été plus pulpeuse et je n’ai jamais pour autant été mieux. C’est dans la tête tout ça et je n’ai plus envie de m’empêcher de vivre pour un corps. Finalement j’ai envie de le remercier ce corps. C’est vrai, il est là, il est en bonne santé, il me permet d’avancer, il fonctionne parfaitement (sauf quand je bois trop d’alcool, là il titube un peu!) il me permet de bosser, de monter sur scène, de danser, de découvrir le monde, de serrer mon amoureux contre moi. De vivre. Je crois que le plus important c’est d’être heureux et de s’accepter tel que nous sommes. Merci à toutes et tous de jouer le jeu, ce serait cool que tout le monde se sente un peu mieux. Je ne pouvais pas vous pousser à continuer de poster vos photos sans en poster moi même. Du coup, continuons ! Je compte sur vous 👙❤️#objectifbikinifermetagueule

A post shared by Laura Calu (@laura_calu) on