Insolite

A Vienne, tirer les rois peut rapporter de la galette

Par Jacky Page, France Bleu Isère vendredi 13 janvier 2017 à 18:56

Adrien Bachelier tenant une galette, et la plaquette contenant le diamant à gagner.
Adrien Bachelier tenant une galette, et la plaquette contenant le diamant à gagner. © Radio France - Jacky Page

Si vous avez acheté une galette des rois à la pâtisserie « La Gâterie » à Vienne, le pâtissier vous doit peut-être de l’argent. Ou du moins un diamant. C’est ce que peut vous rapporter la fève dissimulée dans la frangipane.

Chaque année au moment où approche l’Épiphanie, les pâtissiers doivent choisir les fèves qu’ils glisseront dans leurs galettes. C’est la course à l’originalité. Certains appâtent les clients en annonçant avoir caché un Louis d’or dans l’un des gâteaux. A Vienne, Adrien Bachelier est allé plus loin. Voisin de la bijouterie Fournier, en discutant avec le joaillier, il a eu l’idée de proposer un diamant.

Pas question de glisser la pierre précieuse dans la frangipane. C’est en fait une fève en forme de bague qui signale au client qu’il est l’heureux gagnant. Il n’a plus qu’à se présenter à la boutique avec la bague pour recevoir son gain, une pierre taillée de 0.15 carat d’une valeur de 500 euros. L' opération, dûment signalée par un panneau sur le trottoir à l’extérieur de la boutique, a fait mouche, puisque le pâtissier a noté une hausse notable des ventes. « Des clients se sont présentés en déclarant qu’ils achetaient spécialement une galette, dans l’espoir de gagner le diamant ».

Un premier diamant mis en jeu, mais le gagnant ne s'est pas manifesté

Une dame vient prendre possession de la grosse galette qu’elle a commandée. Elle tombe des nues quand on lui explique qu’elle peut éventuellement décrocher la timbale. « J’ai acheté cette galette sans savoir que j’allais peut-être gagner un diamant ». Quand on lui demande si celui qui trouvera la fève ne risque pas de s’attirer la jalousie des autres convives, elle s’offusque : « la jalousie, c’est pas beau ! Si mes invités gagnent le bijou, j’irai volontiers le leur chercher ».

Une pierre taillée certifiée, fournie par un bijoutier viennois. - Radio France
Une pierre taillée certifiée, fournie par un bijoutier viennois. © Radio France - Jacky Page

La galette des rois, très prisée, ne se limite plus qu’à la seule Epiphanie. Elle est consommée sur tout un mois dorénavant. Alors Adrien Bachelier a décidé de mettre en jeu deux diamants. Le premier dans une galette vendue la semaine dernière. Mais contre toute attente, personne n’est venu réclamer son gain. Pourtant ce n’est pas faute d’informer la clientèle. Une petite carte remise à chaque acheteur précise que s’il découvre la fève en forme de bague, il a gagné la pierre précieuse. Qu’à cela ne tienne : le deuxième diamant est mis en jeu dans les galettes vendues cette fin de semaine.