Culture – Loisirs

Vétérinaire au parc zoologique du Reynou, un métier sportif !

Par Nathalie Col, France Bleu Limousin mercredi 10 août 2016 à 18:30

Franck Haelewin cherche une veine à travers la laine de l'alpaga
Franck Haelewin cherche une veine à travers la laine de l'alpaga © Radio France - Nathalie Col

Cette semaine, France Bleu Limousin vous emmène dans les coulisses du parc zoologique du Reynou, au Vigen. Aujourd'hui on entre carrément dans l'enclos d'une des 135 espèces présentes sur le site. Nous sommes chez les alpagas, des cousins des lamas, pour une petite intervention vétérinaire.

Talkie walkie en main, le vétérinaire Franck Haelewyn bat le rappel pour une intervention un peu particulière ce matin là. Il a besoin d'un coup de main pour attraper des alpagas sur lesquels il doit pratiquer une prise de sang.  L'exercice s'apparente à un rodéo sans lasso et demande un peu d'entrainement et une bonne forme physique car c'est très sportif.

Le secret : être rapide et attraper les oreilles

Il faudra plusieurs tentatives pour arriver à attraper Darwin, le mâle dominant du groupe, visiblement pas emballé à la vision de la seringue. Mais "quand on les tient au niveau des oreilles, ça les calme, ça les apaise. C'est comme des poignées, c'est pratique" explique Franck Haelewyn. Le hic, c'est que l'alpaga a beaucoup de laine, il faut donc le plaquer au sol, un peu comme au rugby, pour trouver une veine exploitable. "On essaye de limiter au maximum ce genre d'intervention" précise encore le vétérinaire, mais cette prise de sang est indispensable car Darwin va être transféré dans un autre zoo pour éviter les problèmes de consanguinité car il s'est déjà reproduit plusieurs fois au Reynou. Il faut donc s'assurer qu'il est en bonne santé, grâce à un bilan de santé complet.

Reportage sur cette séance de prise de sang plutôt sportive

Partager sur :