Insolite

Yvan Bourgnon part à l'assaut du passage du Nord-Ouest en solitaire

Par Soisic Pellet, France Bleu Breizh Izel jeudi 13 juillet 2017 à 11:46

Yvan Bourgnon sur son bateau en juin dernier
Yvan Bourgnon sur son bateau en juin dernier - Denis Tisserand

Le skipper Yvan Bourgnon a décidé de se lancer un nouveau défi : 7 500 kilomètres entre l'Alaska et le Groenland, par le passage du Nord-Ouest, en moins de trois mois. Le tout en solitaire, sans habitacle et sans assistance. Le but : sensibiliser le public au réchauffement climatique.

Le skipper Yvan Bourgnon vient de quitter Nome en Alaska. C'était aux alentours de 9h ce matin. Il tente de rejoindre Nuuk, la capitale du Groenland, en moins de trois mois. Un défi totalement inédit, un peu fou mais pour la bonne cause.

Un défi inédit dans des conditions extrêmes

Trois mois de navigation qui s'annoncent plutôt compliqués. Au départ, déjà : Yvan Bourgnon a décidé de pousser le défi jusqu'au bout : en solitaire, sans habitacle et sans assistance. Le skipper va passer par le passage du Nord-Ouest, mythique chez les aventuriers. Mais c'est la première fois qu'on le tente à bord d'un catamaran de sport, de seulement 6 mètres de long et sans moteur.

C'est à bord de ce bateau qu'Yvan Bourgnon va naviguer : un petit catamaran de sport, 6 mètres de long seulement et sans habitacle  - Aucun(e)
C'est à bord de ce bateau qu'Yvan Bourgnon va naviguer : un petit catamaran de sport, 6 mètres de long seulement et sans habitacle - Denis Tisserand

Premiers dangers : le froid et les icebergs. Le skipper a d'ailleurs dû repousser son départ une première fois à cause des conditions météo. En cas de températures trop froides, son catamaran risque d'être bloquer par la banquise ou de percuter des morceaux de glace.

Autre menace : les ours polaires, pas si mignons que ça et même plutôt dangereux. Notamment à cause du réchauffement climatique qui les rend de plus en plus agressifs.

Sensibiliser au réchauffement climatique

C'est d'ailleurs le but de ce défi, en dehors du côté sportif. Yvan Bourgnon veut sensibiliser le public à propos des effets du réchauffement climatique. Notamment en témoignant de la présence de déchets océaniques, de plus en plus nombreux.

Vous pouvez suivre en direct son départ sur la page Facebook d'Yvan Bourgnon. Arrivée prévue à Nuuk dans trois mois.

7 500 kilomètres de Nome en Alaska à Nuuk en Groenland  - Aucun(e)
7 500 kilomètres de Nome en Alaska à Nuuk en Groenland - -