Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

3.800 migrants morts en Méditerranée en 2016 : un bilan record

mercredi 26 octobre 2016 à 18:33 Par France Bleu, France Bleu

Depuis le début de l'année, le nombre de migrants morts en tentant de traverser la Méditerranée pour aller en Europe a atteint le niveau record de 3.800, selon des chiffres publiés ce mercredi soir par le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU.

Parmi les causes invoquées, des canots pneumatiques de plus en plus chargés par les passeurs, mais aussi de plus en plus fragiles qui souvent ne résistent ni au voyage, ni aux mauvaises conditions atmosphériques
Parmi les causes invoquées, des canots pneumatiques de plus en plus chargés par les passeurs, mais aussi de plus en plus fragiles qui souvent ne résistent ni au voyage, ni aux mauvaises conditions atmosphériques © AFP

Triste bilan record : selon des chiffres publiés ce mercredi soir par le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU, le nombre de migrants morts en tentant de traverser la Méditerranée pour aller en Europe a atteint le niveau record de 3.800 depuis le début de l'année. Pour l'ensemble de l'année 2015 le bilan avait été de 3.771 morts.

Le HCR note que ce nombre particulièrement élevé de personnes disparues intervient alors que les migrants ont été pourtant nettement moins nombreux à tenter la traversée de la Méditerranée en 2016. L'an dernier, plus d'un million de personnes avaient tenté l'aventure, contre quelque 330.000 depuis janvier.

Parmi les causes invoquées, des canots pneumatiques de plus en plus chargés par les passeurs, mais aussi de plus en plus fragiles qui souvent ne résistent ni au voyage, ni aux mauvaises conditions atmosphériques.