Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

A-t-on retrouvé en Russie la dépouille du général Gudin, natif de Montargis ? L'ADN devra le confirmer

-
Par , France Bleu Orléans

Les russes, ainsi que les descendants du général napoléonien, sont affirmatifs : la dépouille, retrouvée début juillet à Smolensk, est bien celle de Charles-Etienne Gudin. Albéric d'Orléans, aïeul de ce général né à Montargis, était à Moscou ce jeudi pour se recueillir devant les ossements.

Présentation des ossements (probablement ceux du général Gudin), à Moscou, le 29 août 2019
Présentation des ossements (probablement ceux du général Gudin), à Moscou, le 29 août 2019 © Radio France - Claude Bruillot

Montargis, France

Ce jeudi avait lieu à Moscou, sous le patronage du Ministère russe de la culture, la présentation officielle de la dépouille (présumée) du général Gudin. Charles-Etienne Gudin, né à Montargis en 1768 était un ami d’enfance très proche de Napoléon, et a été tué en 1812 durant la campagne de Russie, à la bataille de Smolensk.  

Les officiels russes, notamment les membres de la Société d’Histoire Nationale, ont affirmé devant les médias russes et français réunis pour l’occasion, que la dépouille retrouvée sur place à Smolensk début juillet était bien celle du général napoléonien Charles-Etienne Gudin. Tous se basent sur une série d'indices concordants, notamment anthropologiques, pour affirmer qu'il s'agit bien des restes du général napoléonien, que ses descendants recherchaient depuis des décennies.

Son descendant direct, Albéric d'Orléans, présent à Moscou

Cette dépouille a été présentée ce jeudi au descendant direct du général Gudin, Albéric d’Orléans, venu à Moscou pour l'occasion et qui s’est recueilli devant les ossements supposés être ceux de son aïeul. Très ému, Albéric d'Orléans, a expliqué à Claude Bruillot, correspondant de Radio France en Russie, que "le général Gudin a toujours été très présent dans le souvenir de la famille. Napoléon avait même écrit une lettre de condoléances à l'épouse du général, chose qu'il faisait très rarement. Nous avons conservé cette lettre. Donc aujourd'hui, c'est un moment très émouvant et l'achèvement d'un long parcours de recherches" 

Un hommage national aux Invalides, un jour ?

Albéric d'Orléans espère un hommage national pour son ancêtre aux Invalides : "il a fait tout ce qu'il fallait pour le mériter. Le général Gudin est passé dans les oubliettes de l'Histoire mais est un personnage qui mérite vraiment d'être redécouvert."

IL faut d'abord effectuer des comparaisons ADN

Attention toutefois , il reste une dernière étape à franchir pour être totalement certain de l’importance de cette découverte : elle va consister en une comparaison de l’ADN du général Gudin, avec celui de son frère Pierre-César, inhumé à Montargis (dans le Loiret) il y a deux siècles. La famille du défunt a autorisé l’exhumation du corps de ce dernier pour permettre cette ultime recherche. Si les résultats sont positifs, il est plus que probable qu’une demande officielle de rapatriement en France de la dépouille du général sera faite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu