Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Skripal : la Russie expulse quatre diplomates français

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La Russie va expulser quatre diplomates français en réponse à la décision de Paris de renvoyer chez eux quatre Russes sous statut diplomatique dans le cadre de l'affaire Skripal, a indiqué vendredi le ministère français des Affaires étrangères.

L'ambassade de France à Moscou.
L'ambassade de France à Moscou. © AFP - Kirill KUDRYAVTSEV

"La décision prise aujourd'hui par la Russie d'expulser quatre membres de l'ambassade de France en Russie ne nous a pas surpris. Nous ne pouvons que la regretter, et rappeler qu'à ce jour, la Russie a refusé d'apporter les éléments d'explications attendus s'agissant de l'attaque de Salisbury", dans le sud-ouest de l'Angleterre, a indiqué le Quai d'Orsay vendredi dans un communiqué. 

Représailles diplomatiques

Moscou a ordonné vendredi l'expulsion de plus de 50 diplomates d'une vingtaine d'Etats en représailles contre les pays ayant décidé la semaine dernière de chasser des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal, la plus importante vague d'expulsions croisées du genre de l'Histoire. Les ambassadeurs de 23 pays parmi lesquels la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, le Canada et la Pologne ont été convoqués au ministère russe des Affaires étrangères, où ils se sont vus notifier les mesures d'expulsion prises à l'encontre de leurs diplomates. 

Vendredi, la Russie s'est défendue d'être responsable de cette "guerre diplomatique" qui s'envenime. Les Etats-Unis avaient été le premier pays à apprendre, jeudi soir, l'expulsion de 60 de leurs diplomates en réponse aux mesures équivalentes prises par Washington après l'empoisonnement le 4 mars au Royaume-Uni d'un ex-agent double russe, Sergueï Skripal, et de sa fille Ioulia. 

L'hôpital où est soignée Ioulia Skripal a indiqué que son état s'améliore rapidement, tandis que son père reste dans un état critique mais stable. Londres impute à la Russie cet empoisonnement via un agent neurotoxique, malgré les démentis de Moscou, qui clame son innocence. 

© Visactu -
  • Russie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess