Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
International

La présidence algérienne annonce le retour de Bouteflika en Algérie, des milliers de manifestants à Paris

dimanche 10 mars 2019 à 17:18 - Mis à jour le dimanche 10 mars 2019 à 18:46 Par Bénédicte Courret, France Bleu

Alors que les manifestations des opposants à une nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle se poursuivent en Algérie et en France, le président est de retour dans son pays ce dimanche.

Des manifestations d'opposition à Bouteflika se succèdent depuis le 22 février, en Algérie ou en France.
Des manifestations d'opposition à Bouteflika se succèdent depuis le 22 février, en Algérie ou en France. © Radio France - Sébastien Sabiron

L'état de santé du président algérien et l'éventualité de son retour en Algérie suscitent beaucoup de questions. D'après un communiqué de la présidence algérienne ce dimanche en fin de journée, le président algérien Abdelaziz Bouteflika était bien dans l'avion officiel de son pays qui s'est envolé ce dimanche de Suisse et qui a atterri à Alger en fin de journée. Il est rentré en Algérie à l'issue de deux semaines d' hospitalisation à Genève (Suisse) pour des "contrôles médicaux périodiques".

Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, président de l'Algérie depuis vingt ans, a été victime d'un AVC en 2013 et rarement vu en public depuis. L'appareil était arrivé à l'aéroport de Genève dans la matinée de dimanche et il en a redécollé dans l'après-midi. Un important convoi en provenance de l'hôpital où était traité Bouteflika depuis deux semaines était arrivé entre temps à l'aéroport. Les journalistes de l'AFP présents sur place n'ont pas pu voir qui avait embarqué à bord de l'appareil.

Des manifestations se succèdent dans son pays depuis le 22 février pour lui demander de renoncer à briguer un cinquième mandat à la Présidentielle du 18 avril. En France également, des milliers d'opposants à Bouteflika se sont faits entendre ce week-end. Ils étaient 10.000 à Paris selon la préfecture de police mais des rassemblements étaient aussi organisés à Bordeaux, Rennes ou encore à St Etienne