Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attaque chimique en Syrie : les renseignements français incriminent le régime de Damas

-
Par , France Bleu

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a présenté mercredi un rapport dans lequel les services de renseignement français incriminent le régime syrien dans l'attaque au gaz sarin qui a fait 87 morts le 4 avril à Khan Cheikhoun.

L'attaque perpétrée le 4 avril a fait 87 morts, dont 31 enfants, dans la commune de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib.
L'attaque perpétrée le 4 avril a fait 87 morts, dont 31 enfants, dans la commune de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib. © AFP - Ogun Duru / ANADOLU AGENCY

"Le recours au sarin ne fait aucun doute. La responsabilité du régime syrien ne fait pas de doute non plus, compte tenu du procédé de fabrication du sarin utilisé", a déclaré Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères, à l'issue d'un Conseil de Défense au cours duquel il a présenté un rapport des services de renseignement français qui incrimine le régime syrien dans l'attaque chimique perpétrée le 4 avril contre la localité de Khan Cheikhoun. L'attaque qui a fait 87 morts, dont 31 enfants, a entraîné des frappes de représailles américaines le 7 avril sur une base aérienne du régime de Damas.

"Signature du régime" syrien

Ce rapport, effectué sur la base de prélèvements et d'analyses effectués par les services français, permet d'établir, "de source certaine, que le procédé de fabrication du sarin prélevé est typique de la méthode développée dans les laboratoires syriens. Cette méthode porte la signature du régime et c'est ce qui nous permet d'établir sa responsabilité dans cette attaque", a déclaré Jean-Marc Ayrault.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) avait conclu le 19 avril que l'utilisation de sarin dans l'attaque de Khan Cheikhoun était "irréfutable". Les Etats-Unis, le Royaume Uni, la Turquie et la France sont parvenus aux mêmes conclusions. Mais Paris, qui a transmis son rapport à ses partenaires, conclut à la responsabilité du régime en s'appuyant sur le mode de fabrication du gaz sarin utilisé, et en le comparant avec des prélèvements d'une attaque de 2013 imputée au régime à Saraqeb (nord-ouest).

  • Syrie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess