Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Attentat contre une mosquée en Égypte : au moins 305 morts

vendredi 24 novembre 2017 à 14:58 - Mis à jour le samedi 25 novembre 2017 à 13:30 Par Marina Cabiten, France Bleu

Au moins 305 personnes dont 27 enfants sont mortes dans l'attaque d'une mosquée par des hommes armés vendredi dans le nord du Sinaï égyptien, selon un nouveau bilan donné par la télévision d'Etat. L'Egypte entame samedi trois jours de deuil national.

La mosquée visée par une attaque, en Égypte, le 24 novembre 2017
La mosquée visée par une attaque, en Égypte, le 24 novembre 2017 © AFP - DPA

Le bilan s'alourdit. Au moins 305 personnes dont 27 enfants ont perdu la vie dans l'attentat contre une mosquée perpétré par des hommes armés vendredi dans le nord du Sinaï égyptien, selon un nouveau bilan fourni par la télévision d'Etat. L'attaque, qui n'a pas été immédiatement revendiquée, s'est produite dans le village de Bir al-Abed, à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï, une région où les autorités combattent la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Le président égyptien a promis une réponse avec une "force brutale" qui arrivera "très prochainement". Il a par ailleurs annoncé que trois jours de deuil national seraient observés. A la suite de cette attaque, le passage frontalier entre l'Egypte et la bande de Gaza, qui devait rouvrir samedi, restera finalement fermé jusqu'à nouvel ordre, a annoncé un responsable palestinien.

Attentat lors de la grande prière hebdomadaire

D'après des responsables, les assaillants ont déclenché une explosion avant d'ouvrir le feu sur les fidèles, parmi lesquels se trouvaient notamment des conscrits de l'armée, lors de la grande prière hebdomadaire. Le chef d'un groupe bédouin qui combat l'EI a déclaré à l'AFP que la mosquée était connue comme un lieu de rassemblement de Soufis, adeptes d'un courant mystique de l'Islam considéré comme hérétique par le groupe jihadiste. L'EI a également visé la communauté chrétienne copte à plusieurs reprises ces derniers mois. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réagi sur Twitter :

Deuil national

Depuis 2013 et la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi, l'Egypte est le théâtre d'attaques et d'attentats menés par des groupes islamistes contre les forces de sécurité égyptiennes dans plusieurs régions du pays, surtout dans le nord du Sinaï où la branche de l'EI est particulièrement active. De nombreux policiers et soldats, ainsi que des civils, ont été tués dans ces attaques. La présidence a décrété trois jours de deuil national après l'attaque meurtrière de vendredi.

Macron assure le "plein soutien" de la France face au terrorisme

Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est entretenu vendredi soir au téléphone avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi et lui a présenté ses condoléances. "Le président de la République a rappelé le plein soutien de la France à l’Egypte dans la lutte contre le fléau terroriste. La France se tient aux côtés de l'Egypte dans cette épreuve", indique encore le communiqué de l'Elysée.

De son côté, Donald Trump a dénoncé "l'attaque terroriste horrible et lâche". Et le président américain d'ajouter dans son tweet : "Le monde ne peut pas tolérer le terrorisme, nous devons vaincre militairement (les terroristes) et discréditer l'idéologie extrémiste qui forme la base de leur existence".