Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Attentat au véhicule piégé à Kaboul : plus de 100 morts, un "massacre" dénonce une ONG

samedi 27 janvier 2018 à 16:31 - Mis à jour le dimanche 28 janvier 2018 à 13:21 Par Blandine Costentin, France Bleu

Une ambulance piégée a explosé ce samedi dans le centre de Kaboul en Afghanistan. L'attaque terroriste, revendiquée par les talibans, a fait 103 morts et 235 blessés, selon un nouveau bilan.

L'explosion d'une ambulance piégée à Kaboul a été revendiquée par les Talibans.
L'explosion d'une ambulance piégée à Kaboul a été revendiquée par les Talibans. © AFP - Haroon Sabawoon

Un attentat particulièrement meurtrier a frappé ce samedi l'un des quartiers les plus animés de Kaboul, la capitale de l'Afghanistan. L'explosion d'une ambulance piégée a fait, selon le bilan qui s'est alourdi dimanche, 103 morts et 235 blessés. De nombreux policiers figurent parmi les victimes. C'est l'attentat le plus meurtrier depuis mai 2017 et l'explosion d'un camion piégé dans la zone diplomatique qui avait fait 150 morts.

L'attentat a été revendiqué par les talibans. La cible était apparemment le ministère de l'Intérieur. Le kamikaze a voulu franchir les barrages de police mais il aurait repéré et "s'est fait sauter avant d'atteindre ses cibles", selon un porte-parole du ministère. Quatre suspects auraient par ailleurs été interpellés.

Un attentat dans le coeur de Kaboul. - Visactu
Un attentat dans le coeur de Kaboul. © Visactu

Sur place, on dénonce "un massacre", comme l'ONG italienne Emergency qui a posté sur Twitter des images des victimes allongées autour de son hôpital.

Trois attentats en une semaine en Afghanistan

A Kaboul, capitale de l'Afghanistan, le niveau d'alerte est extrême, en particulier dans le centre et le quartier diplomatique. Cet attentat est le troisième à frapper l'Afghanistan en une semaine, après l'attaque, samedi 20 janvier de l'hôtel Intercontinental de Kaboul, revendiquée par les talibans, et celle mercredi des locaux de l'association Save the Children à Jalalabad, dans l'Est du pays, revendiquée cette fois par le groupe Etat islamique.