Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentats en Espagne

Attentats en Espagne : 120 bonbonnes de gaz retrouvées pour commettre une ou plusieurs attaques à Barcelone

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

La cellule qui a commis les attentats en Catalogne, qui ont fait 14 morts, préparait "un ou plusieurs attentats" à la bombe à Barcelone, ont annoncé les autorités ce dimanche. 120 bonbonnes de butane ont été retrouvées dans la maison d'Alcanar. Un enfant de sept ans fait partie des victimes.

Les enquêteurs ont retrouvé 120 bouteilles de gaz dans les ruines de la maison d'Alcanar, où la cellule djihadiste préparait des explosifs.
Les enquêteurs ont retrouvé 120 bouteilles de gaz dans les ruines de la maison d'Alcanar, où la cellule djihadiste préparait des explosifs. © AFP - JOSE JORDAN

La cellule responsable des attentats en Espagne, qui ont fait 14 morts et au moins 120 blessés, préparait "un ou plusieurs attentats" à la bombe à Barcelone, avec 120 bonbonnes de butane retrouvées dans une maison à 200 kilomètres de la capitale catalane, ont annoncé les autorités. Un suspect est toujours en fuite, et la police a renforcé ses contrôles de sécurité à la frontière avec la France. Les autorités ont par ailleursconfirmé la présence, parmi les treize victimes de l'attentat de Barcelone, d'un petit garçon de sept ans qui avait la nationalité australo-britannique.

La mort d'un petit garçon de sept ans confirmée

La mort d'un petit garçon australo-britannique de sept ans, Julian Cadman, dont le grand-père avait posté un déchirant avis de recherche sur les réseaux sociaux après l'attentat de Barcelone a été confirmée ce dimanche par les services de protection civile de Catalogne et par la famille du petit garçon. "Julian nous a tristement été arraché. Il était si énergique, drôle et taquin, nous donnait toujours le sourire", écrivent ses proches. Julian Cadman se trouvait sur les Ramblas avec sa mère jeudi quand la camionnette a foncé dans la foule. Sa mère avait été hospitalisée dans un état grave. Les services d'urgence ont également confirmé sur Twitter l'identification, parmi les 14 morts du double attentat, de deux autres personnes, de nationalité italienne et belge. Cela porte à douze le nombre de victimes formellement identifiées et communiquées aux familles. Quatre sont de nationalité espagnole, deux portugaises, deux italiennes, une américaine, une hispano-argentine, une belge et une australo-britannique. Les services d'urgence ont précisé qu'un enfant de trois ans se trouvait aussi parmi les victimes espagnoles.

Des traces d'explosifs utilisés par Daesh dans la maison

120 bonbonnes de gaz butane ont été retrouvées dans les ruines de la maison d'Alcanar, endommagée par une explosion accidentelle mercredi. dans cette maison, "se préparaient les explosifs pour commettre un ou plusieurs attentats dans la ville de Barcelone", a déclaré le chef de la police catalane, le major Josep Lluis Trapero. Il a précisé que des traces de TATP, "type d'explosif utilisé par Daesh", et un des noms de l'organisation djihadiste Etat islamique qui a revendiqué les attentats, y avaient été retrouvés. Les fouilles se poursuivent autour de la maison, a précisé le major Trapero. L'explosion accidentelle avait selon les enquêteurs poussé la cellule à agir dans la précipitation en utilisant des véhicules pour tuer à Barcelone puis à Cambrils, 120 km plus au sud.

Un suspect toujours recherché, des contrôles à la frontière avec la France

Parmi les douze suspects, un seul est toujours en fuite et la police ignore qui il est et s'il se trouve toujours en Espagne. "Si je savais qu'il est en Espagne et où, nous irions le chercher. Nous ne savons pas où il est", a admis M. Trapero. Plus tôt dans la journée, les contrôles routiers avaient été intensifiés notamment dans la province de Gérone, frontalière avec la France, selon une porte-parole de la police. Le chef de la police de Catalogne a déclaré qu'il ne pouvait exclure que le dernier suspect ait franchi la frontière et soit passé en France. "Nous n'avons pas d'informations spécifiques sur ce sujet mais cela ne peut évidemment pas être exclu", a dit Josep Lluis Trapero.

La cellule djihadiste "neutralisée" selon le gouvernement régional

Malgré ce suspect en fuite, le chargé de l'Intérieur du gouvernement régional catalan a affirmé que la cellule était "neutralisée". "La capacité d'action de cette cellule a été neutralisée grâce au travail de la police", a déclaré le responsable de l'Intérieur du gouvernement régional de Catalogne, Joaquim Forn. Un imam fait partie des douze suspects, a confirmé M. Trapero, après que son domicile à Ripol, petite ville au nord de la Catalogne où vivaient plusieurs des membres de la cellule avait été perquisitionnée samedi.

Le roi d'Espagne et le chef du gouvernement à la messe de la Sagrada Familia

Ce dimanche, 2.000 personnes se sont recueillies à la Sagrada Familia, la basilique emblématique de Barcelone, pour un hommage aux victimes des attentats. "Ces journées ont été des jours de larmes, de beaucoup de larmes, mais surtout de grande humanité", a dit l'évêque, Sebastià Taltavull, l'un des prélats qui officiait la cérémonie de plus d'une heure. Dans l'assistance, le roi d'Espagne Felipe VI et Letizia, installés au côté du président du Portugal, écoutaient gravement les religieux. Toute la classe politique espagnole assistait à la cérémonie, à commencer par le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, assis à côté du président de la Catalogne Carles Puigdemont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess