International

Plus de 700 morts dans une bousculade lors du pèlerinage à La Mecque

Par Julien Baldacchino, France Bleu jeudi 24 septembre 2015 à 10:42 Mis à jour le jeudi 24 septembre 2015 à 15:25

Le gouvernement saoudien attribue la bousculade à un manque de discipline.
Le gouvernement saoudien attribue la bousculade à un manque de discipline. © Reuters

Au moins 717 personnes sont mortes, et 805 autres blessées, jeudi dans une bousculade impliquant des personnes qui participaient au pèlerinage annuel à La Mecque, en Arabie Saoudite. L'incident a eu lieu à Mina, à quelques kilomètres à peine de La Mecque.

Les autorités saoudiennes ont promis jeudi une enquête "rapide et transparente" après la bousculade qui a fait plus de 700 morts jeudi à Mina près de La Mecque lors d'un rituel du hajj, le grand pèlerinage dans le premier lieu saint de l'islam.

Un chemin fermé "pour des raisons qu'on ignore" ? 

Selon un responsable du ministère de la Santé, c'est un choc entre une marée humaine quittant les lieux et une autre qui arrivait qui a provoqué le drame. Selon le chef de l'organisation iranienne du pélerinage (qui a perdu au moins 43 citoyens iraniens dans le drame), c'est la fermeture d'un des chemin "pour des raisons qu'on ignore" qui a causé la bousculade.

"L'incident d'aujourd'hui est le résultat d'une mauvaise gestion et d'un manque de sérieux concernant la sécurité des pèlerins. Il n'y a pas d'autre explication. Les responsables saoudiens doivent être tenus responsables".

– Saïd Ohadi, responsable de l'organisation du pèlerinage en Iran

Un drame, l'un des pires jamais survenus à La Mecque, survient alors que quelque deux millions de pélerins sont réunis à La Mecque pour le hajj, le pèlerinage annuel qui constitue l'un des cinq piliers de l'Islam. Les pèlerins étaient dans la vallée de Mina ce jeudi, premier jour de la fête de l'Aïd-al-Adha, la fête du sacrifice en mémoire d'Abraham.  

Un drame similaire en 2006

Le site de Mina, où a lieu chaque année le rituel de lapidation de Satan (qui consiste à lancer des pierres sur des stèles représentant Satan), a fait l'objet d'importants travaux d'infrastructures au cours des dernières années. L'objectif était justement de faciliter l'accès des pèlerins.

En 2006, 364 pèlerins étaient morts dans une bousculade, exactement au même endroit. Et cette année, c'est le deuxième drame qui survient autour du pèlerinage : le 11 septembre dernier une grue s'est effondrée sur la Grande Mosquée, tuant plus de 100 personnes.