International

A Bamako, Macron soutient la création d'une force antijihadiste au Sahel

Par Aymeric Robert, France Bleu dimanche 2 juillet 2017 à 15:42

Emmanuel Macron, ce dimanche à Bamako.
Emmanuel Macron, ce dimanche à Bamako. © AFP - Christophe Archambault

"Les résultats doivent être au rendez-vous", a prévenu Emmanuel Macron à Bamako ce dimanche au sommet du G5 Sahel, réunissant le Mali, le Tchad, la Mauritanie, le Burkina Faso et le Niger. Le président français a promis d'aider militairement le projet d'une force conjointe antijihadiste au Sahel.

Emmanuel Macron, en déplacement à Bamako, a promis ce dimanche l'aide de la France au projet, lancé en février 2017, d'une force régionale pour lutter contre le jihadisme au Sahel. La France apportera 70 véhicules tactiques et un appui opérationnel, a-t-il précisé à l'ouverture d'un sommet du G5 Sahel, dont il est invité d'honneur.

"Sur le volet militaire, c'est un effort équivalent à plus de de 8 millions d'euros que nous consacrons d'ici la fin de l'année" à ce projet, qualifié d'"alliance pour le Sahel", a indiqué le président français. Une visite qui tombe le jour même où Al-Qaïda au Mali publie une vidéo de six otages étrangers, dont la Française Sophie Pétronin, première preuve de vie depuis son enlèvement en décembre.

LIRE AUSSI - Vidéo de l'otage française Sophie Pétronin, enlevée au Mali : "ça ne change pas grand-chose pour la famille"

Déployée dans un premier temps aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, avec un effectif initial de 5.000 hommes, basée à Sévaré, (centre du Mali), cette force s'ajoutera à l'opération française Barkhane qui traque les jihadistes dans le Sahel et à la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

Mais, "pour garantir un soutien dans la durée, ce sera à vous et à vos armées de convaincre que le G5 peut être efficace, dans le respect des conventions humanitaires. Les résultats doivent être au rendez-vous pour convaincre nos partenaires", a prévenu le président français à l'intention de ses pairs.