International

Boeing disparu : l'avion s'est abîmé dans l'océan Indien

Par Thibaut Lehut, France Bleu lundi 24 mars 2014 à 16:07 Mis à jour le lundi 24 mars 2014 à 17:27

L'avion de Malaysia Airlines a disparu avec 239 passagers à bord
L'avion de Malaysia Airlines a disparu avec 239 passagers à bord © Maxppp

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines a bien disparu en mer avec ses 239 passagers, a annoncé ce lundi le premier ministre malaisien. "Aucune des personnes à bord n'a survécu", explique la compagnie aérienne.

"C'est avec regret et tristesse que je dois vous informer que, selon les nouvelles données, le vol MH370 a fini dans le sud de l'océan Indien". Les derniers éléments recensés par les enquêteurs 17 jours après la disparition de l'avion ne laissent donc aucun doute, selon le Premier ministre malaisien ce lundi. Idem du côté de la compagnie aérienne, qui explique que les observations effectuées par les satellites "ont conclu que la dernière position du MH370 se trouvait au milieu de l'océan Indien".

Toujours pas de traces concrètes de l'avion

Selon la BBC, les familles ont été averties par SMS peu avant cette annonce. La chaîne de télévision britannique cite notamment un passage qui explique que l'avion "est perdu et aucune des personnes à bord n'a survécu".

Les images satellites ont montré, ces derniers jours, que des débris suspects flottaient à la surface de la zone concernée. Mais aucun d'entre eux n'a pour le moment pu être repêché. Il est également trop tôt pour mener des recherches sous-marines, a estimé le bureau français d'enquêtes et analysés (BEA), car la surface est trop vaste.

Le mystère reste entier

L'enquête n'est bien évidemment pas terminée, car de nombreuses questions restent en suspens autour du crash de ce vol Kuala Lumpur/Pékin. Pourquoi l'avion a-t-il changé de cap à mi-chemin, pour suivre une direction opposée à son plan de vol ? Pourquoi ses systèmes de navigation ont-ils été délibérément désactivés ? La récupération de l'une des deux boîtes noires de l'appareil, qui enregistrent notamment les conversations à bord du cockpit, permettraient sans doute aux enquêteurs de lever le voile sur une partie du mystère. Le compte à rebours est engagée, car si l'accident s'est effectivement produit le 8 mars, les boîtes noires émettront encore une douzaine de jours, avant de s'éteindre définitivement.

Confirmation d'un crash dans l'océan Indien - Aucun(e)
Confirmation d'un crash dans l'océan Indien

Partager sur :