Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Bordeaux : 600 jours de captivité, "ça fait quand même un bail", s'indigne le neveu de Sophie Pétronin

jeudi 16 août 2018 à 19:22 Par Edouard Marguier, France Bleu Gironde et France Bleu

Depuis ce jeudi, l'humanitaire bordelaise Sophie Pétronin est retenue depuis 600 jours au Mali. Sa famille demande à être reçue par Emmanuel Macron.

L'humanitaire Sophie Pétronin pendant sa mission au Mali.
L'humanitaire Sophie Pétronin pendant sa mission au Mali. © AFP - www.liberons-sophie.fr

Bordeaux, France

Le compteur du nombre de jours en captivité ne cesse d'augmenter.  Sophie Pétronin est retenue en otage au Mali depuis 600 jours. "Ça commence a faire un bail", s'indigne sur France Bleu Gironde son neveu Lionel Granouillac, qui vit à Andernos (Gironde). Cette humanitaire née à Bordeaux âgée de 75 ans a été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao dans le nord du Mali alors qu'elle dirigeait une ONG d'aide aux orphelins. Ses ravisseurs appartiendraient à la principale alliance djihadiste au Sahel, proche d'Al-Qaïda. 

Sa famille demande à être reçue par Emmanuel Macron. "On a aucune avancée sur ce dossier, poursuit Lionel Granouillac. C'est la moindre des choses qu'on puisse attendre du chef de l'Etat". Le président de la République a refusé de faire jusque là. Emmanuel Macron a simplement assuré le 13 juillet dernier que les services de l'Etat agissaient "sans relâche", avec une "inlassable volonté", pour retrouver cette otage.

Une vidéo de juin

Le comité de soutien de Sophie Pétronin se raccroche à la dernière vidéo datée du 14 juin dans laquelle elle s'adresse à son fil. Elle semble en bonne santé mais ce film "nous a montré qu'aucune prise de contact directe n'a été prise avec les ravisseurs", déplore le neveu girondin.

On est en droit de s'interroger sur l'analyse de cette vidéo dont on attend toujours les résultats.

"Ma tante est malade, rappelle-t-il. Elle a besoin de soin et de médicaments.  Ne serait-ce que pour cela, le contact doit être établi pour lui faire passer des médicaments et améliorer son quotidien".

La famille de Sophie Pétronin sera reçue le 27 août à Bordeaux par le président de la région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset qui, dernièrement a installé un portrait géant de l'humanitaire sur la façade de l'hôtel de région.