Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Brexit : Boris Johnson défend son accord devant le Parlement britannique avant le vote

-
Par , France Bleu

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a demandé samedi aux députés d'adopter sans délai l'accord de Brexit conclu entre Londres et Bruxelles, à l'ouverture d'une séance historique du Parlement réuni pour un vote qui s'annonce très serré.

Le Premier ministre Boris Johnson devant le Parlement britannique à Londres
Le Premier ministre Boris Johnson devant le Parlement britannique à Londres © Maxppp -

C'est le suspens en Grande-Bretagne. Les députés vont ils adopter ce samedi l'accord de Brexit conclu entre Londres et Bruxelles ? ou vont ils le rejeter une fois de plus ? 

Le Premier ministre Boris Johnson n'a pas ménagé ses efforts samedi matin devant le Parlement à l'ouverture d'une séance cruciale, à 12 jours de la date prévue de sortie de l'Union européenne. Il a demandé aux députés d'adopter l'accord sans délai. 

Boris Johnson a soutenu que l'accord de Brexit était une "nouvelle manière d'aller de l'avant" pour le Royaume-Uni et l'Union européenne et que c'était "la meilleure solution possible". Pour lui, un nouveau report serait "inutile, coûteux et profondément destructeur pour la confiance du public".

Un accord suspendu au vote du Parlement

Arraché in extremis à l'issue de négociations laborieuses, ce nouvel accord est censé régler les conditions du divorce entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne après 46 ans de vie commune. Il prévoit une sortie en douceur assortie d'une période de transition courant au moins jusqu'à fin 2020.  

Mais son succès est suspendu à l'approbation du Parlement. Or les députés britanniques ont rejeté par trois fois le précédent accord de sortie conclu entre l'ex-Première ministre Theresa May et les 27 autres membres de l'Union européenne. Les débats pourraient durer toute la journée. Le vote s'annonce très serré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu