Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Brexit

Brexit : l'inquiétude des Nordistes installés en Grande-Bretagne

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

C'est le B-Day. Le Brexit, c'est ce vendredi 31 janvier. La Grande-Bretagne quitte officiellement l'Union européenne. Paroles de Nordistes installés en Angleterre.

300 000 Français vivent en Grande-Bretagne, ils sont particulièrement nombreux à Londres (photo)
300 000 Français vivent en Grande-Bretagne, ils sont particulièrement nombreux à Londres (photo) © Radio France - Cécile Bidault

Ce vendredi 31 janvier, la Grande-Bretagne quitte l'Union européenne. Ainsi en ont décidé les Britanniques, lors d'un référendum en 2016. Une période de transition de onze mois s'ouvre désormais, elle devra fixer les modalités de ce Brexit. 

Je le vis comme un rejet - Margaux

Environ 300 000 Français sont installés au Royaume-Uni et les incertitudes liées à ce Brexit inquiètent Margaux, une Lilloise de 32 ans installée à Londres depuis 17 ans. Elle est arrivée ici pour passer son bac et elle n'est pas repartie. Ce Brexit, elle le vit "comme un rejet". Elle bénéficie aujourd'hui d'un statut de résident permanent, mais elle ne sait pas si cela changera : "Ça m'inquiète, ça donne l'impression qu'ils peuvent changer d'avis quand ils veulent. Pour l'instant, c'est les avantage de nous garder, mais dans cinq, ans, dans dix ans ? Ça ne met pas en confiance".

ECOUTEZ : Margaux, Lilloise installée à Londres depuis 16 ans

On ne réalise pas encore ce qui va changer - Chrystèle

Lilloise également, Chrystèle vit à Londres depuis douze ans. Elle est en couple avec une autre Française et toutes deux viennent d’obtenir la nationalité britannique. Elles ont en effet adopté un petit garçon il y a un an et demi : Layson a aujourd’hui cinq ans, il est Britannique. Une décision prise à cause du Brexit : "On voulait avoir la même nationalité que lui, et le même passeport", explique Chrystèle. "On voulait être sûres à 100% de ne pas avoir de problème".

C’est donc quelques jours avant le Brexit que Chrystèle a reçu son certificat de naturalisation, lors d’une cérémonie où elle a dû chanter "God save the Queen", l’hymne national. Elle fait désormais partie des sujets de sa Majesté, comme son fils. "On ne réalise pas encore ce qui va changer. On va encore être dans l'incertitude pendant quelques mois. Même si on était fondamentalement contre le Brexit, on est contents que ça se finalise et que ça avance", admet-elle. La prochaine étape, ce sera de faire reconnaître la nationalité française de Layson, toute la famille sera alors franco-britannique.

ECOUTEZ : rencontre avec Chrystèle, Lilloise installée à Londres, qui vient de prendre la nationalité britannique.

C'est une idiotie complète - Fabienne

Fabienne, elle, vit à Birmingham. Cette Valenciennoise se sent "plus Anglaise que Française" car elle vit ici depuis 43 ans. "Ça me fait mal au cœur, c'est la fin d'un beau chapitre. C'est une idiotie complète. Les gens ont exprimé leur mécontentement, mais ce n'était pas le moment de le faire, ce n'est pas l'Europe qui est responsable de leurs problèmes".

Fabienne est Valenciennoise, elle vit à Birmingham avec son mari anglais, Nicolas.
Fabienne est Valenciennoise, elle vit à Birmingham avec son mari anglais, Nicolas. © Radio France - Cécile Bidault

ECOUTEZ : Fabienne, originaire de Valenciennnes, vit à Birmingham

  • Brexit
Choix de la station

À venir dansDanssecondess