Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Brexit : le nouveau report de la sortie de l'Angleterre de l'Union européenne, "une bonne nouvelle" pour Jean-Paul Mulot

lundi 15 avril 2019 à 9:16 Par Noémie Philippot, France Bleu Picardie

Le représentant permanent des Hauts-de-France en Angleterre, Jean-Paul Mulot était l'invité de France Bleu Picardie ce lundi 15 avril. Selon lui, le report de la sortie de l'Angleterre de l'Union européenne est "une bonne nouvelle" pour continuer de préparer la venue de touristes anglais.

Brexit, illustration
Brexit, illustration © Maxppp - Thierry GACHON

Le Brexit, sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a été de nouveau reporté, au 31 octobre prochain. Pour le représentant permanent des Hauts-de-France en Angleterre, Jean-Paul Mulot c'est "une bonne nouvelle", notamment pour poursuivre la préparation de la venue des touristes britanniques une fois le Brexit acté.

Tourisme

Conserver l'attrait touristique de la région est la plus grande part du travail de Jean-Paul Mulot, ambassadeur de la région Hauts-de-France au Royaume-Uni. "Notre priorité depuis le début c'est de préserver le business du secteur du tourisme", explique-t-il. Le nouveau report du Brexit est donc "une bonne nouvelle" pour Jean-Paul Mulot : "cela nous donne plus de temps pour continuer de travailler. Notamment pour mettre en place des solutions technologiques dans les ports et aux tunnels pour améliorer la fluidité". 

La plus grande crainte pour la région et le département de la Somme, serait ce manque de fluidité. "Il pourrait faire reculer un certain nombre de britanniques qui viennent aussi chez nous parce-que c'est simple !". Pour l'instant, l'impact sur le tourisme ne s'est pas fait sentir, explique Jean-Paul Mulot : _"_les chiffres de fréquentation sont stables. Quelque soit le Brexit, on veut que les britanniques restent, et même qu'ils soient plus nombreux". 

Entreprises

"Une sortie sans accord ne peut être que négative", poursuit le représentant de la Région en Angleterre. "Il y aura un effet papillon, explique-t-il, notamment pour les entreprises qui travaillent avec le Royaume-Uni. Je pense à Amazon, à Amiens. Les camionnettes partent avec énormément de produits vers le Royaume-Uni, puis Lille et jusqu'en Espagne. Si on veut un développement du business d'Amazon à Amiens, il faut que la fluidité soit assurée. C'est essentiel."

Jean-Paul Mulot, représentant permanent des Hauts-de-France en Angleterre, invité de 8h10 sur France Bleu Picardie