Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Référendum en Catalogne

Catalogne : Carles Puigdemont et ses conseillers se sont rendus à la police belge

dimanche 5 novembre 2017 à 14:50 Par Oanna Favennec, France Bleu

Le parquet belge, lors d'une conférence de presse de dimanche, a annoncé que le président catalan destitué Carles Puigdemont ainsi que quatre de ses conseillers s'étaient rendus dans la matinée à la police belge. Ces cinq personnes font l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Le représentant du parquet belge, lors de la conférence de presse, ce dimanche à Bruxelles
Le représentant du parquet belge, lors de la conférence de presse, ce dimanche à Bruxelles © Maxppp - MaxPPP

Les cinq Catalans ont été "privés de libertés à 9h17" ce dimanche, a annoncé Gille Dejemeppe, le porte-parole du parquet de Bruxelles, lors d'une conférence de presse. "Nous avions des contacts réguliers avec les avocats des cinq personnes et il avait été convenu un rendez-vous au commissariat. [...] Ils ont honoré ce rendez-vous", poursuit-il.

Toujours selon le parquet de Bruxelles, Carles Puigdemont et ses conseillés seront auditionné "dans le courant de l'après-midi". La décision du juge d'instruction de les placer en détention ou de les libérer sous conditions ou caution, devrait intervenir dans la soirée. Ensuite, selon le ministère de la justice belge, la procédure de remise d'une personne visée par un mandat d'arrêt européen peut prendre jusqu'à 100 jours.

Carles Puigdemont ainsi que quatre de ses conseillers exilés avec lui en Belgique font l'objet de mandats d'arrêts européens émis par Madrid pour sédition, rébellion et détournement de fonds.

Carles Puigdemont tête de liste du PDeCat

Un peu plus tôt ce dimanche, le parti de Carles Puigdemont a annoncé que l'homme sera tête de liste aux élections régionales de Catalogne du 21 décembre. Comme le président destitué la veille, la porte-parole du Parti démocrate européen catalan (PDeCat), Marta Pascal, a appelé à une liste unitaire avec l'ERC (gauche républicaine de Catalogne). Le dernier jour pour déclarer les coalition est ce mardi 7 novembre.