Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Liban : ce que l'on sait des deux explosions qui ont ravagé la ville de Beyrouth

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Deux puissantes explosions ont ravagé Beyrouth, la capitale du Liban, ce mardi. Les explosions, qui se sont produites dans la zone portuaire, ont été ressenties à des dizaines de kilomètres à la ronde.

Les dégâts sont considérables dans la capitale libanaise.
Les dégâts sont considérables dans la capitale libanaise. © AFP - Anwar Amro

Que s'est-il passé?

Deux énormes explosions se sont produites dans le port de Beyrouth mardi et provoqué des scènes de dévastation et de panique dans la capitale libanaise, déclarée ville "sinistrée". Les vitres ont explosé et les immeubles ont tremblé à des kilomètres à la ronde. Le souffle a été ressenti jusque sur l'île de Chypre, à plus de 200 km. Les dégâts sont considérables. L'institut américain de géophysique a précisé que ses capteurs avaient enregistré l'explosion comme un séisme de 3,3 sur l'échelle de Richter.

Le Premier ministre Hassan Diab a affirmé que ces déflagrations étaient notamment dues à l'explosion de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium.

Qu'est ce que le nitrate d’ammonium?

Le nitrate d'ammonium est une substance qui entre dans la composition de certains engrais, mais aussi d'explosifs. C'est notamment ce qui avait provoqué la catastrophe d'AZF à Toulouse en 2001. Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, avait indiqué auparavant que les explosions étaient peut-être dues à des "matières explosives confisquées depuis des années" et stockées dans le port. 

Au moins 100 morts, la moitié de la ville détruite

100 morts et plus de 4.000 blessés : c'est le dernier bilan provisoire établi par la Croix-Rouge libanaise. Un bilan qui va sans doute s'alourdir ce mercredi matin après une nuit de recherches dans les décombres. Les hôpitaux de la capitale, déjà confrontés à la pandémie de Covid-19, sont saturés ; le gouvernement demande à ceux qui le peuvent d'aller se faire soigner en dehors de la capitale. 

Des Casques bleus ont été grièvement blessés, ils se trouvaient à bord d'un navire amarré dans le port. Un navire arrimé face au port a pris feu, mais il n'était pas possible de déterminer s'il y avait à son bord des passagers. Des membres du personnel de l'ambassade d'Allemagne ont aussi été blessés. 

Les dégâts matériels, eux, sont considérables et estimés à plus de trois milliards de dollars. Selon le gouverneur de la ville, jusqu'à 300.000 personnes se retrouvent sans domicile. "Près de la moitié de Beyrouth est détruite ou endommagée", a-t-il déploré. L'état d'urgence est déclaré pour deux semaines dans la capitale.

L'aide de la France 

Le président Emmanuel Macron annonce sur Twitter qui va se rendre sur place ce jeudi "à la rencontre du peuple libanais", écrit le chef de l'État.

La France envoie par ailleurs un détachement de la sécurité civile et "plusieurs tonnes de matériel sanitaire" a complété Emmanuel Macron, toujours sur Twitter. "Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux. La France est déjà engagée", précise le chef de l'Etat. Dans le détail, selon les informations de franceinfo, deux avions militaires vont partir dès aujourd'hui pour  le Liban, avec un détachement de la sécurité civile de 55 personnes, 15 tonnes de matériels et 6 tonnes de matériel sanitaire.

Le personnel et les matériels partiront de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle ce mercredi en milieu de journée, pour une arrivée au Liban en fin d'après-midi. Une dizaine de médecins urgentistes doivent également rejoindre au plus vite Beyrouth, pour renforcer les hôpitaux de la capitale.

L'Ambassade de France au Liban a mis en place un numéro spécial pour venir en aide aux ressortissants français qui seraient présents sur place et qui pourraient avoir besoin d'aide : le +961 1 420 292

La maire de Paris, Anne Hidalgo annonce ce mercredi sur Twitter que la Tour Eiffel sera éteinte à partir de minuit ce mercredi pour rendre hommage aux victimes.

.
. -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess