International

CETA : le Parlement de Wallonie autorise la signature du traité UE-Canada

Par France Bleu, France Bleu vendredi 28 octobre 2016 à 16:57

Paul Magnette,  le ministre-président wallon, devenu un quasi héros national au gré des négociations
Paul Magnette, le ministre-président wallon, devenu un quasi héros national au gré des négociations © AFP

Deux semaines après avoir vu naître en son sein la fronde anti-CETA, le Parlement de Wallonie a donné ce vendredi son feu vert à la signature par la Belgique du traité CETA de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

Après presque quinze jours de discussions houleuses, le Parlement de la région Wallonie a autorisé ce vendredi la signature par la Belgique du traité CETA de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

58 voix "pour" et 5 "contre"

Ainsi, une motion du parlement demandant au chef du gouvernement wallon, Paul Magnette, devenu un quasi héros national, de "donner délégation" au gouvernement fédéral pour qu'il appose la signature de la Belgique au CETA a été approuvée par 58 voix "pour" et 5 "contre". Ce faisant, le Parlement met fin à son opposition qui menaçait de faire capoter l'ensemble de l'opération.

En toile de fond, la protection du modèle social et environnemental européen

La totalité des 28 gouvernements de l'UE soutiennent le CETA, mais la Belgique ne pouvait jusqu'ici donner formellement son accord en l'absence du soutien de la totalité des diverses entités qui la composent. Au creux du « non » initial belge, le respect de la démocratie et de la protection du modèle social et environnemental européen.

Les craintes belges ont été dissipées

L’accord final, qui a intégré un addendum pour dissiper les craintes belges, a finalement répondu aux préoccupations belges selon lesquelles le système mis en place par le traité pour protéger les investisseurs étrangers est susceptible de renforcer les multinationales et fournit une clause de sauvegarde pour les agriculteurs.

Partager sur :