Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Cherbourg : l'ambassadeur australien rencontre les équipes du programme de sous-marins militaires

jeudi 24 janvier 2019 à 21:00 Par Caroline Felix, France Bleu Cotentin

L'ambassadeur d'Australie en France est à Cherbourg pour une visite de deux jours. Comme trois fois par an, il vient rencontrer les équipes du programme des 12 futurs sous-marins de la marine australienne, en partenariat avec Naval group.

Commodore Michael Houghton, directeur du programme et Brendan Berne, ambassadeur d'Australie en France
Commodore Michael Houghton, directeur du programme et Brendan Berne, ambassadeur d'Australie en France © Radio France - Caroline Félix

Cherbourg, France

L'ambassadeur australien en France Brendan Berne vient "tous les trois ou quatre mois" à Cherbourg pour rencontrer des équipes du programme des 12 futurs sous-marins de la marine australienne. 90 personnes, Australiens et des Français, travaillent en ce moment à l'arsenal sur les plans de ces bâtiments militaires. Le contrat à 34 milliards d'euros signé en partenariat avec Naval Group prévoit  un transfert de technologies. Une phase de "Recherche et développement" est donc prévue en Australie à partir de 2021. La construction des bâtiments se fera en 2024 sur l'arsenal australien d'Adélaïde.

C'est un projet de longue haleine - Brendan Berne

Brendan Berne qui rappelle que les équipes françaises et australiennes sont parties pour travailler ensemble encore de longues années. L'ambassadeur souhaite donc que les 40 familles australiennes se sentent le mieux possible à Cherbourg. "L'équipe française est en train d'augmenter ici à Cherbourg. Ils se rendront à Adélaïde pour travailler avec les Australiens. Ce doivent être des équipes soudées. C'est aussi le but de ma visite aujourd'hui."