Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Corée du Nord : Kim Jong-Un annonce la fin des essais nucléaires

samedi 21 avril 2018 à 10:04 - Mis à jour le samedi 21 avril 2018 à 17:01 Par Typhaine Morin, France Bleu

A la surprise générale, le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé ce samedi la fin des essais nucléaires et des tests missiles intercontinentaux. Il annonce aussi la fermeture du site d'essais nucléaires. Cette décision intervient une semaine avant une rencontre historique avec son voisin du sud.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé la fin des essais nucléaires
Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé la fin des essais nucléaires © Maxppp -

A moins d'une semaine d'une rencontre historique avec son homologue du sud, Moon Jae-In, le leader nord-coréen Kim Jong-Un annonce ce samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques. Le dirigeant de la Corée du Nord estime que le site d'essais nucléaires a "rempli sa mission". Cette annonce, spectaculaire, a été saluée par Washington et Séoul, mais accueillie froidement par le Japon. 

Pas de démantèlement de l'arsenal nucléaire nord-coréen

"Le Nord va fermer un site d'essais nucléaires dans le nord du pays afin de prouver son engagement à suspendre les essais nucléaires", a indiqué KCNA, l'agence officielle nord-coréenne, citant le dirigeant nord-coréen, qui n'a toutefois pas évoqué le démantèlement de son arsenal, qualifié d'"épée chérie" protégeant le pays. 

La rencontre entre les dirigeants des deux Corées, toujours en guerre, qui doit intervenir dans moins d'une semaine, préfigure un sommet historique qui devrait avoir lieu début juin entre Kim Jong-Un et Donald Trump. Le président américain a d'ailleurs salué cette annonce sur Twitter, y voyant "une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et le monde". 

Le Japon se montre plus prudent. Le chef du gouvernement japonais a salué cette annonce, mais "le point important est de savoir si cette décision conduira à l'abandon complet du développement nucléaire et celui des missiles, d'une façon vérifiable et irréversible". 

  - Visactu
© Visactu