Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : contrôles renforcés à la frontière entre la France et l'Allemagne

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Depuis ce jeudi, 17 heures, la police allemande contrôle les frontières pour endiguer l'épidémie de coronavirus. C'est le cas en Moselle, ainsi que dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Thierry Gachon

C'est une mesure prise par le gouvernement fédéral allemand pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Depuis 17 heures, jeudi, des contrôles sont effectués à la frontière. C'est notamment le cas en Moselle à la Brême d'Or et dans les deux départements alsaciens, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Les policiers contrôlent la température des personnes se rendant en Allemagne

Sur le Pont de l'Europe entre Strasbourg et Kehl (Bas-Rhin), les contrôles ont débuté vers 16 heures. Les policiers allemands, équipés d'un masque, demandent systématiquement aux automobilistes et aux piétons s'ils sont malades. Ils leurs prennent parfois la température. "Tout le monde passe", assurent les policiers. Ces contrôles provoquent de nombreux ralentissements. Selon une Française se rendant en Allemagne, ce jeudi soir : "sur l'A320, il y a une file de camions de deux kilomètres à droite, les voitures sont à gauche, et les conducteurs arrêtés systématiquement et questionnés." Les policiers leur demandent s'ils toussent, s'ils se sentent souffrants ou s'ils ont de la fièvre.

Contrôles renforcés sur le Pont de l'Europe, lors de l'épidémie de coronavirus.
Contrôles renforcés sur le Pont de l'Europe, lors de l'épidémie de coronavirus. © Radio France - Aude Raso
Bouchons entre Strasbourg et Kehl.
Bouchons entre Strasbourg et Kehl. © Radio France - Aude Raso

Mercredi, le pays avait placé le Grand-Est comme une région à risques, et certains travailleurs frontaliers avaient été conviés par leurs employeurs à rester chez eux

La réaction des Allemands est contre-productive

Pour le député LREM de Forbach, Christophe Arendt, qui préside aussi à l'assemblée, le comité d'amitié franco-allemandes, ces contrôles au frontières sont surprenants et inefficaces : "Les gens peuvent très bien ne pas avoir de température à ce moment-là, et se rendre en Allemagne et déclencher ensuite les symptômes. La réaction des Allemands est contre-productive, car cela prouve qu'on l'impression qu'en se refermant sur soi, on va solutionner un problème."

Au Luxembourg aussi, des mesures visant aussi les frontaliers lorrains. L'entreprise Ceratizit leur a demandé de ne pas venir travailler jeudi et vendredi, cela représente plus de 600 personnes. En Moselle, l'ARS faisait état de 59 personnes contaminés, et France, prés de 2.300 cas dont 48 décès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu