Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Allemagne durcit les mesures et n'exclut pas une fermeture des frontières

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

En raison de l'épidémie de coronavirus, l'Allemagne a décidé de durcir ses mesures de restrictions et n'exclut pas une fermeture des frontières avec des pays de l'Union européenne.

Le centre-ville de Kehl en Allemagne
Le centre-ville de Kehl en Allemagne © Radio France - Marie Maheux

L'Allemagne est confronté à une forte deuxième vague de coronavirus avec plus de deux millions de contaminations. La chancelière Angela Merkel a annoncé ce mardi un durcissement des mesures de restrictions. 

Fermeture des écoles au moins jusqu'au 14 février

Les écoles, les restaurants, les lieux culturels resteront fermés au moins jusqu'au 14 février. Le télétravail est recommandé jusqu'à la mi-mars. Le port d'un masque médical c'est-à-dire chirurgical ou FFP2 est obligatoire dans les transports. Les rassemblements privés sont limités avec la possibilité d'inviter une seule personne issue d'un autre foyer.

Les courses dans le Bade-Wurtemberg sont interdites pour les Alsaciens

La chancelière allemande n'exclut pas une fermeture des frontières avec les pays de l'Union européenne en raison du variant. Depuis fin décembre, les Alsaciens n'ont pas le droit d'aller en Allemagne faire leurs courses ou se balader en Forêt-Noire. Ils peuvent franchir la frontière pour des déplacements professionnels, pour rendre visite à une personne vulnérable ou un enfant dans le cas d'un couple divorcé, ou pour des raisons médicales. Ces décisions ont été annoncées après une très longue réunion de plus de huit heures avec les différents dirigeants des Etats régionaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess