Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'appel d'un Bourguignon bloqué au Pérou

-
Par , France Bleu Bourgogne
Lugny, France

"On aimerait bien récupérer nos proches et notre vie". Franck Gillot, habitant de Saône-et-Loire, est bloqué avec sa femme et un groupe de français à Cuzco (Pérou), où ils étaient en vacances. Le pays est confiné, ils ne savent quand ils pourront rentrer.

Franck Gillot (assis avec le pull noir), sa femme derrière lui et ce groupe de Français sont bloqués au Pérou
Franck Gillot (assis avec le pull noir), sa femme derrière lui et ce groupe de Français sont bloqués au Pérou - Franck Gillot

Les vacances se terminent mal, pour un couple d'habitants de Lugny, en Saône-et-Loire. Le 7 mars dernier, ils sont arrivés au Pérou, pour les vacances. Depuis, la pandémie de coronavirus - Covid19 a empiré. Ils ont tenté de se faire rapatrier mais le Pérou s'est vite confiné : le pays a fermé ses frontières, et retient au sol tous les vols internationaux. 

Ce couple, qui fait partie d'un groupe de Français, ne peut pour l'instant pas revenir en Bourgogne.  Depuis lundi, ils sont bloqués dans un hôtel de Cuzco, avec interdiction d'en sortir. Jeudi 19 mars 2020, Franck Gillot, témoigne de la situation sur France Bleu Bourgogne. Il espère un dénouement heureux et rapide.

Dans quelles conditions êtes-vous confinés ? 

Nous sommes dans un hôtel de Cuzco, au sein d'un groupe de 10 personnes. L'état d'esprit du groupe est plutôt très bon. Le personnel de l'hôtel est aux petits soins, et se met en quatre pour nous. Tout le monde s'entend bien, chacun se soutient moralement. Mais on trouve le temps long. Tourner en rond dans un hôtel, ça va cinq minutes, c'est sympa, mais rapidement ça devient compliqué. On espère tous avoir des nouvelles fraiches et positives le plus rapidement possible. 

Quelle est la situation au Pérou ? 

La situation au Pérou s'est intensifiée. Le confinement total a été annoncé mardi matin. Depuis mercredi soir, un couvre-feu a été mis en place. Les Péruviens jouent vraiment le jeu. Tout s'est mis en place très rapidement, par rapport à ce qu'on a pu voir en France, en tout cas de ce qu'on en a vu aux infos. Dans les rues, il y a très peu de circulation. Les contrôles sont très fréquents, il y a beaucoup de policiers dans les rues. Ils font des appels avec les hauts parleurs pour faire respecter le confinement. 

Quels contacts avez-vous eu pour régler cette situation ?

Nous avons appelé tous les contacts que nous avions. Par téléphone, par mail, le consulat, l'ambassade. Aujourd'hui, les choses commencent à bouger. Le Pérou fait le recensement des touristes bloqués dans le pays. Notre rapatriement se fera certainement par Lima, il faudra donc qu'on aille de Cuzco à Lima (plus de 1000 kilomètres, ndlr), puis on verra. On se pose des questions pour le vol retour, qui va le prendre en charge ? Ce voyage prolongé est plein de surcoûts, avec les repas, les nuits en plus. Nous n'avons que très peu de retours de l'agence de voyage, c'est regrettable. 

Avez-vous bon espoir de rentrer rapidement ? 

On espère qu'on ne sera pas bloqué 15 jours de plus, la durée du confinement annoncé. On aimerait bien récupérer nos proches, et puis notre vie, tout simplement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu