Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le Royaume-Uni impose une quarantaine aux personnes provenant de France

-
Par , France Bleu, France Bleu Nord

Face à la recrudescence de l'épidémie dans plusieurs pays, dont la France, le Royaume-Uni a décidé ce jeudi d'imposer une quarantaine de deux semaines aux personnes venant de France, dès samedi. La France promet une "mesure de réciprocité".

Les voyageurs arrivant de France devront se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée au Royaume-Uni.
Les voyageurs arrivant de France devront se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée au Royaume-Uni. © Maxppp - ANDY RAIN

La nouvelle risque de bouleverser les plans de beaucoup de voyageurs. Dès demain samedi, les personnes en provenance de France qui se rendent au Royaume-Uni seront soumises à une quarantaine de deux semaines. Le gouvernement britannique l'a annoncé ce jeudi. 

La décision concerne plusieurs autres pays et îles où l'épidémie de Covid-19 est en recrudescence : la France, les Pays-Bas, Monaco ou encore Malte. En France, Paris et les Bouches du Rhône viennent d'être à nouveau classés comme "zones actives" de circulation du virus. Les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 en France "continuent de se dégrader", selon la Direction générale de la Santé (DGS), avec un nombre de nouveaux cas confirmés qui "augmente régulièrement". Sur les dernières 24 heures, 2.669 nouveaux cas ont été détectés (contre 2.524 mercredi), a-t-elle noté dans son point quotidien de jeudi.

La France a pour le moins vivement réagi à cette annonce britannique. Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, promet "une mesure de réciprocité".

La maire de Calais, Natacha Bouchart, a également réagi à cette annonce. "Il n'était pas nécessaire d'être aussi dur", estime l'élue Les Républicains et vice-présidente de la région Hauts-de-France. "J'aurais préféré qu'on impose les tests aux départs et aux arrivées." Elle "regrette" une décision "exagérée" qui va "créer un mouvement de panique vis-à-vis des voyageurs". Natacha Bouchart redoute également les conséquences économiques pour son territoire.

Cette mesure devrait affecter les nombreux Britanniques en vacances en France ou dans les pays européens concernés. Au moins 160.000 vacanciers britanniques en France devraient être touchés par ces nouvelles mesures de quarantaine, a estimé vendredi le ministre britannique des Transports. En outre, plus de 300.000 Français vivent au Royaume-Uni, selon des chiffres de la diplomatie française de 2018, dont une partie profite de l'été pour se rendre dans son pays natal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess