Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Brexit

Brexit : comment ces Anglais installés en Côte-d'Or le vivent-ils ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Ça y est : après des mois de reports, de dates butoir non respectées, c'est officiel. Ce vendredi, la Grande-Bretagne quitte l'Union Européenne. Un Brexit qui divise jusqu'en Côte-d'Or, au sein de la communauté anglaise installée ici.

Le Brexit est officiel ce vendredi 31 janvier
Le Brexit est officiel ce vendredi 31 janvier © Maxppp - -

Le suspens du Brexit a duré des mois. Mais ça y est : ce vendredi, c'est officiel, la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l'Union Européenne. Un feuilleton suivi de loin par Jasper et Paul. Ils ont tous les deux britanniques mais installés depuis une trentaine d'années en Côte-d'Or. Mais même expatriés, ils ont bien évidemment un avis sur le sujet. Et, comme de l'autre côté de la Manche, il y a deux camps : les pour et les contre. 

"Pro" contre "anti" Brexit 

Le "pro", c'est Paul. Lui se définit lui-même comme "quelqu'un d'assez conservateur". Alors "depuis le début, je suis donc plutôt sympathique à l'idée du Brexit" ajoute-t-il. Il dénonce la "lourdeur" de Bruxelles "dans les situations difficiles" et le manque de souveraineté de son pays d'origine. 

"Moi je préfère rester en Bourgogne. Je n'ai pas envie de retourner dans un pays qui refuse d'être en Europe." - Jasper 

Un avis que ne partage pas du tout Jasper. "Moi ce n'est pas du tout mon idée à moi. Et puis, ça a été très mal fait, on nous a menti des deux côtés. Ça n'a vraiment pas été bien géré par nos politiciens et ça fait un moment que j'ai presque honte d'être anglais, d'être britannique" avoue-t-il. 

Qu'est-ce qui va changer pour eux en France ? 

Là aussi, ça dépend. Paul, marié à une française, estime que "sa vie en France ne va pas changer." En revanche, "certains de [s]es amis ont décidé de prendre la nationalité française." De son côté, Jasper vient de faire les démarches pour obtenir une carte de séjour pour continuer à travailler ici. "Ce qui est compliqué, c'est que je travaille toujours pour une maison anglaise donc je n'ai pas les mêmes papiers qu'un Anglais qui travaillerait pour une maison française" explique Jasper. Ces papiers prennent donc un peu de temps à arriver. 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess