Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Les Normands du bout du monde

Covid-19 : " un peu de stress" Pauline, rouennaise, évoque son retour à New York.

Pauline Schockert réside à New York depuis 2 ans. Avant que la "grosse pomme" ne devienne l'épicentre du Coronavirus aux Etats-Unis, elle et son fiancé, avaient pris la direction Washington. Mais à l'heure du retour à Manhattan, il y a un mélange d'impatience et de stress.

C'est dans cette  ville Mythique de New York  que Pauline Schockert , 26 ans a décidé de poser ses valises il y a deux ans. Voyant la situation sanitaire se dégrader en Europe début mars, et ayant des nouvelles de ses proches en Normandie, elle et son conjoint, ont décidé de prendre les devants et de partir se confiner à Washington dans sa belle famille. 

je vais pas reprendre le métro, je pense, avant la fin l'année.

Après 2 mois loin de Manhattan, Pauline est partagée entre l'envie de retrouver son appartement, ses amis, et le stress de retourner dans une ville qui est devenue l'épicentre de la crise coronavirus aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, notre rouennaise a la chance de pouvoir travailler à la maison. Marketing Manager pour une plateforme numérique qui gère la vie extra scolaire des universités, elle  reste connectée depuis le début du confinement avec son entreprise qui a l'habitude du travail à distance. 

" j'ai des amis qui continuent d'aller au supermarché, mois j'ai pas tellement envie d'y retourner. j'aimerais pouvoir garder cette facilité de vie à distance, pouvoir tout commander, ne pas sortir

Mais malgré toutes ses appréhensions à retrouver NY, Pauline reste positive, son travail autour de la vie étudiante ( très importante au EU) la motive . Et surtout elle garde l'optique de se marier en septembre en Normandie . 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu