International

Crimée : l'UE et les Etats-Unis adoptent des sanctions contre des responsables russes

Par Julie Guesdon, France Bleu lundi 17 mars 2014 à 10:45 Mis à jour le lundi 17 mars 2014 à 15:56

 Après le résultat du référendum, les habitants de Crimée fêtent le futur rassemblement avec la Russie
Après le résultat du référendum, les habitants de Crimée fêtent le futur rassemblement avec la Russie © MaxPPP

Ce dimanche, le référendum en Crimée pour décider de son annexion avec la Russie a remporté un "oui" massif, à 96,6% des votants. De son côté, l'Union européenne a annoncé l'adoption de sanctions en représailles à ce qu'elle qualifie de scrutin "sous pressions militaires".

Que va-t-il se passer pour les deux millions d'habitants de la péninsule de Crimée ? Après que le "oui" l'a emporté avec une large majorité de 96,6% des votes dimanche 16 mars, la Crimée a demandé officiellement son rattachement à la Russie ce lundi lors d'un vote au parlement. Les 85 députés ont voté à l'unanimité pour ce rattachement et décrété par la même occasion la nationalisation de tous les biens de l'État ukrainien sur le territoire de Crimée.

Des sanctions supplémentaires pour la Russie

Si en Crimée, le résultat est plebiscité, les pays occidentaux et Kiev ont dénoncé le scrutin et ont engagé des sanctions supplémentaires à destination de hauts responsables russes et pro-russes. A peine deux semaines après la prise de contrôle de la péninsule par l'armée russe, de nombreux dirigeants dénoncent les pressions militaires susceptibles d'avoir influencé le vote.

Barack Obama, le président des États-Unis, a d'ailleurs déclaré dans un entretien avec Vladimir Poutine que le référendum ne serait "jamais reconnu par la communauté internationale". 

Deuxième phase de la riposte graduée

Parmi les sanctions à venir pour la Russie se profile la mise en place de la seconde phase de la "riposte graduée" de l'Union européenne. Dimanche soir, les diplomates ont discuté jusqu'à tard dans la nuit de la liste de noms de hauts responsables politiques et militaires russes à sanctionner et se sont arrêtés sur une première liste de 120 à 130 individus. Ces derniers verront leurs avoirs gelés. Ils seront de plus interdits de visa en raison d'actions "qui menancent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine".

Rattachés à l'Ukraine depuis soixante ans, les habitants de Crimée ont été 83 % à se déplacer dans les urnes dimanche. Compte-tenu de l'appel au boycott du scrutin, il s'agit d'un taux de participation particulièrement élevé. A l'annonce des résultats, ils ont été plusieurs milliers à se rassembler sur la place Lénine de Simféropol, brandissant des drapeaux aux couleurs de la Russie et de la Crimée.

La Crimée : les chiffres - Aucun(e)
La Crimée : les chiffres

Partager sur :