International

D-Day : Henri Fourès, dirigeant du Stade Toulousain et héros de la Libération raconte son 6 juin 1944

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse vendredi 6 juin 2014 à 8:00

Henri Fourès, dirigeant historique du Stade Toulousain raconte son 6 juin 1944.
Henri Fourès, dirigeant historique du Stade Toulousain raconte son 6 juin 1944. © Radio France - Martin Delacoux

En pleine commémoration du 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie, Henri Fourès raconte sur France Bleu Toulouse le 6 juin 1944. A bientôt 89 ans, cet ancien international du Stade Toulousain est aussi un héros méconnu, de la seconde guerre mondiale. Un témoignage exceptionnel de celui, dont la vie a basculé, comme des milliers de soldats, ce fameux D-Day.

A bientôt 89 ans, sa démarche est certes plus hésitante mais son regard bleu et son verbe toujours aussi juste. Henri Fourès est un vrai personnage, au sens historique du terme. Bel homme, au physique impressionnant, l'ancien 2e ligne du Stade Toulousain et du XV de France (il compte 4 sélections dans le tournoi 1951 !) porte "beau" avec sa cravate et sa chemise blanche, estampillées "Stade Toulousain".

L'homme est simple, pudique et très discret, au point, que son histoire personnelle, qui se mêle à la grande Histoire de France dès le 6 juin 1944, est méconnue du grand public et du milieu du rugby. Pourtant, comme des milliers de soldats et de français, sa vie a basculé le D-Day. Alors âgé de 18 ans, Henri Fourès, qui est en Algérie à cette époque là, s'engage dans la foulée du Débarquement de Normandie, dans les forces combattantes de la France Libre.

Il choisit Oran, où la 5e Division Blindée (la fameuse 5e DB !) du général de Lattre de Tassigny (Il sera élevé au rang de Maréchal plus tard. ndlr) se prépare à débarquer avec les américains sur les plages du Var. C'est le 15 août 1944, que le jeune homme, foule sur la plage de Sainte-Maxime, pour la première fois depuis 1942, le sol de France.

"Le Débarquement ? C'est ce qu'on attendait depuis longtemps, tous !" — Henri Fourès.

S'en suit alors, la Libération de Toulon, Marseille, un périple de plusieurs centaines de kilomètres qui conduira Henri Fourès en Allemagne où le toulousain participe, avec son unité, à l'arrestation du Maréchal Pétain !

70 ans après le 6 juin 1944, une date qui changea sa vie et la face du monde, l'ancien rugbyman, dirigeant historique du Stade Toulousain et donc héros (méconnu) de la Libération de la France, témoigne au micro France Bleu Toulouse de Fred Chapuis.

"Quand on a vécu ces horreurs, il est très difficile de s'épancher là-dessus" — Henri Fourès.

Henri Fourès, sur le débarquement du 6 juin 1944 : \"C'est ce qu'on attendait depuis longtemps\"

"C'est les massacres, c'est les tirs répétés, c'est la mort tous les jours !" — Henri Fourès.

Henri Fourès, sur le débarquement du 6 juin 1944 : \"Se souvenir de tous ceux qui ont donné leur vie pour la liberté !\"

"Se souvenir de tous ceux qui ont donné leur vie pour le Liberté." — Henri Fourès.

Henri Fourès, dirigeant historique du Stade Toulousain raconte son 6 juin 1944. - Radio France
Henri Fourès, dirigeant historique du Stade Toulousain raconte son 6 juin 1944. © Radio France - Martin Delacoux